Vivre Son Deuil
Forum Independant / soutien aux endeuillés
  Groupes  ·  S’enregistrer ·    Profil  ·  Se connecter pour vérifier ses messages privés  ·   Connexion     

FAQ · Rechercher · Membres


Douleur de vivre sans ma maman

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Manon


Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 2
Féminin

MessagePosté le: Lun 27 Fév - 20:02 (2012)    Sujet du message: Douleur de vivre sans ma maman Répondre en citant

Bonsoir à tous,

Je viens témoigner, exprimer ce que je ressens en espérant que cela m'apaisera, m'aidera à vivre mieux... Je suis tellement mal et je ne sais pas comment m'en sortir. Je ne sais pas vraiment par quoi commencer. Peut-être me présenter.

Je me ferais appeler Manon ici car j'ai envie de rester anonyme. J'ai 25 ans et j'ai perdu ma mère il y a un an d'un cancer qui a duré un an. Je l'ai perdu alors que j'étais entrain de passer mon diplôme que j'ai fini par avoir grâce au soutien de mon entourage. Depuis son décès je ne pense plus à elle. Je m'efforce mais je ne la vois plus, je  ne l'entend plus, je ne la ressens plus. Elle est bel et bien partie et partie de ma mémoire... Si, il y a bien un endroit où elle me hante : dans mes rêves. Je répète toujours des rêves autour de sa maladie, sa fin de vie, sa mort... Je vois une psychologue toutes les semaines qui me fait quand même du bien. J'ai un copain adorable et très patient avec moi, mais mon état s'en ressent sur notre vie de couple.

Je suis si triste. C'est tellement dur sans elle. Elle ne verra rien de ma vie, rien. Elle a même pas pu voir l'obtention de mon diplôme. Elle ne connaîtra pas mes enfants... Je n'ai même plus envie de me marier. Sans elle tout ça n'a plus de sens, la vie n'a plus de sens, à tel point que j'ai la sensation de la subir complètement. Je n'ai plus envie de rien : se lever, se laver, se nourrir, se faire plaisir pourquoi ? L'impression d'être un robot qui avance sans but, sans savoir où il va. J'ai le sentiment d'aller nulle part, d'avoir perdu toutes mes illusions. Je ne sais plus ce que je recherche ou ce qu'il faut chercher. Tout le monde me dit : aller il faut que tu avances maintenant, ta mère n'aimerait pas te voir comme ça, bouge toi, trouve toi des objectifs, on a qu'une vie faut en profiter et blablabla. J'essaye mais je n'en retire pas grand chose, tout m'est insipide, sans saveur.

Comment faire ? Peut-être vos témoignage m'aideront ? Avez vous ressentis tout ça aussi ?

Je vous remercie.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 27 Fév - 20:02 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
comment_faire


Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 305
Localisation: auxerre
Masculin

MessagePosté le: Lun 27 Fév - 20:27 (2012)    Sujet du message: Douleur de vivre sans ma maman Répondre en citant

Bonsoir,

Tu vis un drame que plusieurs d'entre nous ici ont vécu : quelque chose qui prouve que dans la vie les choses ne trouvent parfois plus leur place.
Et ce qui est particulièrement déplacé dans ton histoire, c'est ta jeunesse car à ton âge on ne doit pas vivre ça. Premier bug.
Deuxième bug de la vie : une mère ne devrait disparaître qu'en même temps que nous. Mais bien sûr c'est un voeu pieux, ce système n'est pas viable, il est même impossible.
Troisième bug : le "trou noir" dans lequel se trouve en ce moment ta mémoire. Ca, c'est ta psy qui pourra mieux te renseigner. Il s'agit peut-être d'une forme de déni, mais alors attention au réveil ...
Le dernier bug que je relèverai ce soir est vécu par un très grand nombre d'entre nous ici : ne plus avoir goût à rien, puisque notre être aimé et disparu n'est plus là pur en être le témoin, on ne peut plus rien partager avec eux. Ceci est d'ailleurs en grande partie faux, mais on le ressent ainsi à 100% car c'est hélàs aussi en partie vrai.
Je semble faire là une analyse froide de ce que tu vis, mais tu sais, ce n'est pas le cas, aujourd'hui a été pour moi une journée abominable car d'ici quelques jours, ce sera le premier maudit "anniversaire" de la disparition de ma maman.
je pense à toi.
B.


Revenir en haut
Manon


Hors ligne

Inscrit le: 27 Fév 2012
Messages: 2
Féminin

MessagePosté le: Lun 27 Fév - 20:55 (2012)    Sujet du message: Douleur de vivre sans ma maman Répondre en citant

Merci de ta réponse B. Je pense qu'à tout âge ce doit être très dur de perdre sa maman mais j'avoue que ça a été soudain, tout au long de ma vie je ne m'étais pas préparé à la perdre si tôt mais j'imaginais qu'elle aurait du partir quand elle aurait eu un âge très avancé.
En ce qui concerne le fait que je ne pense pas du tout à elle et que je m'efforce d'y penser (mais je ne la vois même pas même en essayant), ma psy me dit que c'est un mécanisme de défense. Et comme toi, elle dit qu'elle réapparaitra petit à petit, il faut éviter que ce soit trop brutal. Mais ça fait quand même un an !!

Je suis désolée pour ta maman... Quel âge as-tu ? Que s'est-il passé pour elle ? Comment fais-tu pour "avancer" comme les gens disent ? J'ai vécu la date d'anniversaire il y a moins d'un mois et je ne voulais pas que ça fasse un an. C'est passé trop vite et le sentiment que cette foutue date m'éloigne encore plus d'elle. Et puis la majorité des gens m'ont toujours dit : "tu sais il faut bien un an et ça ira mieux après, il faut passer toutes les dates anniversaire au cours de la première année et après ça ira mieux". Et là je vois que ça ne va pas mieux. Pire, plus j'avance et moins ça va. J'étais dans un élan très positif juste après le décès de ma mère (je pense que ça devait étonner tout le monde) en me disant, garde bien en tête le message de cette épreuve, qui est : la vie est courte profites-en, fait des choses bien, donne plein d'amour aux autres... Et puis petit à petit mon moral s'est dégradé, embarquant ma vie de couple dans mon désarroi.

Je te souhaite de tout coeur de passer cette première date anniversaire le plus sereinement possible.


Revenir en haut
comment_faire


Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2011
Messages: 305
Localisation: auxerre
Masculin

MessagePosté le: Mar 28 Fév - 10:35 (2012)    Sujet du message: Douleur de vivre sans ma maman Répondre en citant

Oui, si tu veux je me présente : je suis un homme de 51 ans. Voilà.
Je crois pour en revenir à ce maudit anniversaire que j'ai fait un très mauvais calcul en cessant (progressivement puis totalement) mon traitement antidépresseur ( même si les doses sont petites, ça semblait bien marcher). Je m'y remets donc. Mais les effets ne commencent qu'au moins deux semaines après le début du traitement. Bref. Deux semaines à supporter l'insupportable.
Je parle d'emblée de ce traitement, ce qui peut te paraître étrange, mais en fait c'est pour que tu comprennent bien que lorsque je te parle de l'évolution de mon deuil, ce ne peut être fait que par le prisme de cette donnée médicale qui ne peut être occulté.
Sauf au tout début, car si je me souviens bien, les deux premiers mois se sont passés sans produits chimiques. Et là, effectivement, ça a été très dur.
Par la suite, les journées se déroulaient non pas dans la bonne humeur, mais dans une humeur atone, sans dynamisme, mais sans crises de pleurs et de détresse particulière. Les médicaments commençaient à agir. Lorsque j'ai vidé avec mon frère et sa femme la maison de maman, cet été, d'une part heureusement qu'il était là, d'autre part cela m'a fait du bien de revenir physiquement dans cette maison où j'avais passé un grand nombre d'années, mais cela a été aussi source de bien des pincements au coeur quand il fallait jeter des sacs et des cartons innombrables. Beaucoup d'affaires ont été jetées, on ne pouvait pas tout emporter, notamment tous les petits objets que nous connaissions depuis que nous étions petits et qui étaient dans sa petite vitrine à bibelots ...
Elle est partie début mars ou fin février 2011. On ne l'a découverte que ce maudit 6 mars. Elle était seule.
Tu me dis que ta vie relationnelle se dégrade, quoi de plus "normal" ? Une vie est ainsi faite, de hauts et de très bas, comment cela ne se répercuterait-il pas sur nos relations avec les autres ...? L'essentiel est que tu puisses trouver quelqu'un avec qui parler de ce chagrin qui te mine petit à petit.
Le déni de décès que tu vis est un processus que tout le monde ici a connu, au début on n'y croit pas du tout puis ensuite le doute s'insinue puis on y croit un peut puis on y croit à moitié puis on y croit encore un peu plus ... moi je te le dis je ne l'ai pas encore accepté à 100%, ça c'est très clair !
Je hais les matins radieux au soleil insolent, je déteste le printemps, j'abhorre les plantes qui recomments à sortir de terre. Cela signifie encore une journée sans ma maman; cela signifie le monde des vivants ; cela représente le renouveau alors que ... ; cela symbolise l'éternel recommencement de la vie et pourtant ...
Pour finir mon message, un deuil douloureux dure ce qu'il doit durer. Parfois trois mois, parfois six, ou un an, parfois encore deux ans, ou bien quatre ... disons que la vie active peut parfois aider à distraire cette horreur, le travail ... mais même s'il ne s'agit que d'une tromperie, elle est bonne à prendre quand même.
Certains ont fait des stats, la douleur de la perte d'un enfant dure plus longtemps que celle où "l'ordre chronologique et biologique" est mieux respecté. Tout cela en fait je pense est fonction de l'attachement et aussi de la durée de l'attachement qui nous liait à la personne. Je le sais car je n'ai pas versé une larme sur mes grands-parents, ceux côté maternel je ne les voyais presque jamais en raison de la distance rédhibitoire à l'époque, et ceux paternels n'ont jamais fait montre d'un quelconque amour à mon endroit. Donc ...


Revenir en haut
cobra


Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2008
Messages: 1 435
Localisation: la Manche / 50
Féminin

MessagePosté le: Mar 28 Fév - 12:18 (2012)    Sujet du message: Douleur de vivre sans ma maman Répondre en citant

tu sais....... je ne me présente pas trop; parce que ce serait trop long ;
mais........je pense que le "sans saveur" , imperceptiblement, disparaitra un jour........ reculera, petit à petit;
on s'en rend à peine compte; mais ça se fait, tout doucement;
tu as dû perdre ta Maman à 24 ans, si j'ai bien compris; j'ai perdu la mienne, j'avais 16 ans; et cette année, ma fille arrive bientot à ses seize ans !
et ce fut son choix, à ma Maman, de nous quitter; de quitter sa famille! ce ne fut pas une maladie.....enfin, pas physique, du moins;
ce fut sans doute un non/choix , qque chose qui s'impose;
et j'ai perdu aussi un Bébé, qui aurait porté le doux prénom que tu as choisi comme pseudo ;

quant à ceux qui disent "il faut bien un an, et ça ira mieux après " ....... ! il faudrait bien que , la majorité des gens, comme on écrit , ait la capacité de reconnaître qu'une seconde année puisse être tout aussi difficile ! la page ne se tourne pas à "1 an et 1 jour"..... le virage de la seconde année est également très délicat; une Maman, ça manque tout le temps ! quel âge avait cette chère Maman? comme tu écris, Elle ne connaitra pas tes enfants ; pour moi, mon fils ainé vient d'avoir 26 ans; eh bien, c'est pareil : je suis devenue Maman, je n'avais déjà plus la mienne ! eh bien , je te cache pas qu'en salle de naissance, on pleure ! tous les sentiments se mélangent ; on devient maman, on sait très bien que cet enfant ne verra pas sa Mamie.......
mais pour l'instant, tu n'en es pas là; tu as mis que tu avais décroché ton diplôme grâce à l'aide de ton entourage : eh bien, je pense que c'est sur lui aussi, que tu peux compter pour aborder les lendemains; sur ton copain, que tu dis adorable, patient... même si vs subissez peutètre pour l'instant les turbulences engendrées par tout ce parcours de vie chamboulé pour l'instant !
il est très facile, je crois, d'être heureux côte à côte ; il est bcp moins facile de souffrir ensemble -
enfin, je pense............

continue de nous écrire, si ça te fait du bien ; j'essayerai de répondre, de temps à autre;

désormais, pour moi, maintenant, après un parcours de vie plus que chaotique : j'ai compris une chose !
il ne faut pas estimer de "durée plausible" , pour un deuil........
ça ne me semble pas qque chose de quantifiable! c'est propre à chacun;

à bientot?
_________________
je T'envoie mes sourires, les jours, où je me sens plus forte...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:46 (2016)    Sujet du message: Douleur de vivre sans ma maman

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group · Theme and Graphics by Tim Blackman
Traduction par : phpBB-fr.com