Vivre Son Deuil
Forum Independant / soutien aux endeuillés
  Groupes  ·  S’enregistrer ·    Profil  ·  Se connecter pour vérifier ses messages privés  ·   Connexion     

FAQ · Rechercher · Membres


Décès de mon père

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Matelot


Hors ligne

Inscrit le: 31 Jan 2011
Messages: 3

MessagePosté le: Lun 31 Jan - 13:15 (2011)    Sujet du message: Décès de mon père Répondre en citant

Bonjour à tous.

Je viens ici un peu completer ma succinte présentation. Voilà mon père est mort il y a de ça 6 mois d'une saloperie de cancer du poumon qui fut foudroyant. Je suis resté à ses côtés dans la chambre d'hôpital en permanence trois jours jusqu'à son dernier souffle qu'il a rendu dans mes bras. Rien qu'à l'écrire ça me fou le moral à zero, je pense que c'est normal.
J'ai du mal à me remettre de cette epreuve. Cela ne se voit pas trop car je ne veux pas que mon entourage soit perturbé par les difficultés que je rencontre en ce moment.
En revanche ma consommation d'alcool grimpe en flêche , j'ai beaucoup de mal à me retenir et ça me tracasse un peu. Je suis marié et père d'un petit bout de chou , bienôt deux et ça me fait peur de ne pas réussir à surmonter cette perte.
Je vois ici des gens qui on perdu leurs enfants et je penses que c'est une chose terrible (et terrifiante) , je me dis que mon père est mort mais que cela arrive forcément un jour et que "l'ordre des choses" est respecté mais les cauchemards et les vilaines images persistent.
Mon père avait 57 ans et  je ne m'attendais pas à ce qu'une "simple bronchite" comme son medecin le disait se termine quelques semaines plus tard au crématorium...
Merci quand même au personnel hospitalier qui à été exemplaire. Nous avons pû resté autant que nous le souhaitions  (jour et nuit) nous avons étés chouchoutés (couverture , lits d'appoints , café , petites collations...) . Ils ont pris soin de mon père et il à passé son ultime séjour à l'hôpital avec des gens qui étaient à son écoute. Le soir de son décès les infirmières avaient le cafard.

Voilà maintenant vous en savez plus sur ce qui m'amène ici Wink


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 31 Jan - 13:15 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Lun 31 Jan - 13:40 (2011)    Sujet du message: Décès de mon père Répondre en citant

Bonjour!
J'ai d'abord lu ta présentation. Et je me suis dit: Tiens! Voilà un type normal qui vient de perdre son père et qui se retrouve mal dans sa peau parce que, même si c'est évident de voir partir ses parents avant soi dans la «logique» de la vie, ce n'est pas si simple que ça de l'accepter.
Pardon si mes formules sont un peu carrées, mais c'est tout de même de cela dont il s'agit...


Je suis, moi aussi, ici, parce que j'ai tapé un jour de mars 2007 «forum deuil»: ça fait partie des hasards de l'existence. J'avais trouvé un peu bizarre de me raconter sur le net en sachant que de parfaits inconnus allaient me lire. Et puis j'ai constaté que c'était un début de thérapie qui en valaient d'autres car, qui sait mieux ce que ressent quelqu'un d'endeuillé qu'un autre endeuillé?!...


Comme tu le dis: un deuil, souvent, trop souvent, c'est bien plus complexe et compliqué qu'on ne le pense tant que l'on n'est pas directement concerné. On se dit que l'on va assimiler la situation parce qu'il n'y a pas d'autre possibilité que «faire avec»! Mais c'est «faire sans» qui est difficile et délicat...
On s'aperçoit que l'on a un violent et impératif besoin de parler de l'absent(e) et/ou de ce que l'on ressent; et l'écoute que l'on reçoit n'est pas toujours exactement ce à quoi l'on aspire. De plus, on a effectivement peur de déranger les autres, et même ses proches et ses amis.


Je reviendrai après avoir «intégré» ton 2è message.

_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
melanie


Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2010
Messages: 28
Localisation: loire atlantique
Féminin

MessagePosté le: Lun 31 Jan - 17:51 (2011)    Sujet du message: Décès de mon père Répondre en citant

bonjour matelo

moi aussi mon père est mort le 20 juillet il avait 59 ans

et j'ai cru que j'allais faire le deuil rapidement , car je savais qu'il allait mourir et c'était se qu'il voulais

mais le deuil est long pour moi , peut etre que c'est long pour tout le monde !!

mon père était malade de l'alcoolisme se qui a la longue a détruit ses organe

j'ai eu aussi une période plus jeune ou je buvais beaucoup , j avait arrêté , 

parfois je bois une bière de temps en temps, sa dépend des période!

on n'ai pas parfais je ne culpabilise pas ,savoir faire la différence entre un petit plaisir ou une recherche pour anesthésié sa souffrance

pendant deux semaine je voulais reprendre l'alcool, j'étais désorganisé ds ma tète

je me suis  arrêté de boire  car je connais la cause de ma souffrance "le deuil"

je pense qu'il faut arriver a le dire a l'entourage que nous ne voulons pas  boire !

je te souhaite plein de bonne chose et je suis de tout cœur avec toi !


 


Revenir en haut
Ayanii


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2010
Messages: 32
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Lun 31 Jan - 17:52 (2011)    Sujet du message: Décès de mon père Répondre en citant

Coucou !
Moi aussi j'ai perdu mon père, donc je peux très bien comprendre ce que tu vis. 6 mois c'est encore très récent, j'ai envie de dire que c'est un cap à passer, si tu ne peux ou ne veut pas en parler à tes proches c'est ton droit, mais tu devrais peut-être aller voir un psy si ce n'est pas déjà le cas. Pour ma part, ça m'a bien aidé, surtout au début, j'avais besoin d'exprimer ma peine, j'ai versé tellement de larmes, peut-être est-ce plus évident pour une femme me diras-tu, et puis tu es père, comme tu dis, tu as un enfant, donc d'assez grandes responsabilités. N'hésite pas à parler de ce que tu ressens, même si c'est difficile, car c'est vraiment dur de perdre quelqu'un qu'on aime, mais tu as fait tout ce que tu pouvais, tu étais là jusqu'à la fin et je pense que ton père a du t'en être très reconnaissant. Surtout ne te reproche rien. 
Je t'embrasse fort et courage 

_________________
Je t'aime fort papa, merci pour tout ce que tu m'as donné et merci à Dieu de m'avoir permis de te rencontrer.

RIP - 24 Mars 2008


Revenir en haut
MSN
yoyo


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 259
Localisation: aigurande
Féminin

MessagePosté le: Lun 31 Jan - 22:42 (2011)    Sujet du message: Décès de mon père Répondre en citant

bonsoir moi j'ai trouvée se forum suite au deux deces qui m'anéantie celui de mon mari de 43 ans accidentellement il y a eu six mois debut janvier et ma mere de 67 ans saloperi de cancer il y a quatre mois et demi ,comme dit vette ces une sorte de therapie ,on n'est tous sur le meme bateau et on se remonte le moral les un au autre moi sa me fait du bien de pouvoir mexprimer avec des personnes qui connait ma souffrance n'hesite pas a nous parler quand tu en ressent le besoin il y a toujours quelq'un a l'ecoute ,douces pensés a ton pere

_________________
JE VIENS DE VOUS DECOUVRIR J'ai deux enfants et j'ai perdue mon mari brutallement ils y a 3MOIS ET MA MAMAN 1 mois et demi je ne sais plus comment faire ils me manques trop


Revenir en haut
Matelot


Hors ligne

Inscrit le: 31 Jan 2011
Messages: 3

MessagePosté le: Mar 1 Fév - 16:11 (2011)    Sujet du message: Décès de mon père Répondre en citant

Merci de vos réponses. Mon père avait le regard triste et il ne parlait plus quelque jour avant son décès , il disait quelques mots aux infirmières mais pas à moi. Je restais avec lui , je lui parlais mais sans savoir trop quoi dire, l'agonie fut lente et j'ai encore le rythme de son soufle qui resonne dans ma tête. Il était si heureux de voir son petit fils par la fenêtre de sa chambre d'hôpital une semaine plus tôt, on n'avait pas encore le diagnostique du cancer. La vie de mon père a été très abimée par l'alcool et finalement ce n 'est pas cela qui aura eu raison de lui même si cela a surement participé. Je me demande si cette faiblesse envers l'alcool n'est pas de famille et cela me désole mais quand les images me reviennent en tête je ne trouve rien d'autre pour me soulager que la bouteille.

Je suis désolé je dis les choses un peu dans le désordre et en vrac mais c'est aussi comme ça que cela me viens en tête. Je n'ai pas énormément pleuré pourtant je ne trouve aucune éspèce de fierté à retenir mes larmes.
J'ai l'impression que je n'oublierais jamais les temps qui on précedé son décès  et que cela va me hanter , ça me bouffe à l'interieur. Peut être que le temps doit faire son oeuvre .
C'est étrange de vous dire tout ça , je me dis que vous tous avez vécu ce genre de situation , souvent pire et que ce que je dis ne dois pas paraître très original mais je vous le dis quand même histoire de partager Wink  .

Encore merci de votre écoute (ou lecture je ne sais pas comment on dit dans ce cas) et peut être pourrais-je vous être également de bon conseils sur certains points...


Revenir en haut
Marie-Christine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 984
Localisation: Nord
Féminin

MessagePosté le: Mar 1 Fév - 18:52 (2011)    Sujet du message: Décès de mon père Répondre en citant

Bonsoir Matelot
Ton pseudo est de circonstance car malheureusement ici nous sommes tous sur le même bâteau.Ecoute ou lecture...l'important c'est de se comprendre..de se soutenir...d'avoir du réconfort...de partager sa souffrance...de pouvoir en parler...bref,ne pas être indifférent,avoir du coeur,s'entraider...
Ne pas pleurer ne veut pas dire qu'il n'y a pas amour de celui ou celle qui n'est plus,et encore moins qu'il n'y a pas souffrance.On a tous notre façon de réagir face à la perte d'un être cher.Ne t'inquiètes pas si les larmes ne coulent pas,elles sont dans ton coeur,un jour tu les laisseras couler.
Depuis le décés de mon fils chéri Frédéric,le 3 avril 2010,depuis ce jour maudit où j'ai hurler,crier à l'annonce de sa disparition par les policiers...je ne cesse de pleurer,il me manque trop mon grand.C'était un garçon adorable,plein d'amour,courageux,honnête,généreux,il avait de l'humour,il savait remonter le moral de ceux qui n'allaient pas bien.Un bon garçon,trop bon,c'est ce qui l'a perdu....Je dois survivre sans lui,et en même temps je continue la route...je tiens bon pour ses frères..et pour lui,car il n'aurait pas aimé me voir dériver et couler.
Ici sur cette grande arche,j'ai trouvé refuge,auprès de notre capitaine Vette qui tient le gouvernail,qui nous soutient contre vents et marées,dans ce grand déluge du deuil et de la souffrance..et auprès de tous et toutes.Tu verras,ils sont tous adorables.
Je suis de tout coeur avec toi,douces pensées pour ton papa

Bisous
A bientôt
_________________
Les mères tiennent leurs enfants par la main un certain temps,mais elles les ont dans leur coeur pour toujours.J'aurai tant aimé tenir ta main encore plus longtemps mon grand,tu me manques mon fils.Tu es là avec moi pour l'éternité.Je t'aime mon ange


Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Mer 2 Fév - 01:30 (2011)    Sujet du message: Décès de mon père Répondre en citant

Les réactions que l'on peut ou non avoir lorsqu'une personne aimée meurt sont de toutes sortes. Aucune n'est bonne, aucune n'est mauvaise.
Cela n'existe pas le manuel du parfait petit endeuillé... Bien sûr, on pourra toujours nous dire qu'il y a telles et telles phases de deuil plus ou moins incontournables.
Mais, le bilan , c'est que chacun(e) se retrouve dans sa propre galère à se laisser couler, ou à essayer de refaire surface, ou, la plupart du temps,
un mélange pas toujours contrôlable des deux.

Alors on se raccroche à ce que l'on peut. Pour toi, actuellement, c'est l'alcool. C'est évident que ce n'est pas une «bonne» solution.
Mais une bonne solution, s'il y en avait d'infaillibles, nous ne serions pas là à nous raconter... Et le verre que l'on remplit trop souvent, c'est une béquille fréquente.
Si tu en parles, c'est parce que tu as peur de tomber dans la spirale alcoolique. N'y a-t-il pas un vrai pote, un ami avec lequel tu puisses parler de cela, cartes sur table?
Se réfugier auprès de la bouteille, pour toi, à cette période douloureuse, c'est une fuite (tu le sais...) parce que tu es toujours sous le choc de la maladie très rapide,
de l'agonie et de la mort de ton père. (Pardon, mais j'emploie ces mots à dessein...).

Pleurer de chagrin n'est pas, si je puis dire, donné à tout le monde. C'est lourd de pleurer, mais c'est une respiration.
Ne pas pleurer, c'est également lourd, mais c'est une forme d'asphyxie.
Si tu parviens, de temps à autre, à laisser ton émotion s'exprimer, laisse aller... Ce n'est pas de la faiblesse, c'est de l'amour.

Les derniers moments de vie de ton père sont gravés en toi profondément. Ils y resteront mais leur intensité dramatique s'atténuera petit à petit.
Bien sûr, les parents sont appelés (dans la logique!... mais pas toujours, hélas...) à partir avant leurs enfants.
Mais avoir son père dans ses bras et recueillir son dernier souffle, c'est une émotion forte, très forte...


_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
yoyo


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2010
Messages: 259
Localisation: aigurande
Féminin

MessagePosté le: Mer 2 Fév - 06:45 (2011)    Sujet du message: Décès de mon père Répondre en citant

douces pensées a toi et ton  papa

_________________
JE VIENS DE VOUS DECOUVRIR J'ai deux enfants et j'ai perdue mon mari brutallement ils y a 3MOIS ET MA MAMAN 1 mois et demi je ne sais plus comment faire ils me manques trop


Revenir en haut
picassa35


Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2011
Messages: 7
Localisation: bzh
Féminin

MessagePosté le: Dim 24 Avr - 17:04 (2011)    Sujet du message: Décès de mon père Répondre en citant

bonjour.
Avec le temps , la douleur s’apaise.. mais il faut penser aux meilleurs souvenirs et non pas a cette saloperie de maladie qui a emporter aussi mon papa.et grâce votre petit homme qui est a vos côtés vous serez plus fort j'en suis sur , ne sombrez pas ..courage il y aura des jours bien meilleurs croyez moi


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:24 (2016)    Sujet du message: Décès de mon père

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group · Theme and Graphics by Tim Blackman
Traduction par : phpBB-fr.com