Vivre Son Deuil
Forum Independant / soutien aux endeuillés
  Groupes  ·  S’enregistrer ·    Profil  ·  Se connecter pour vérifier ses messages privés  ·   Connexion     

FAQ · Rechercher · Membres


mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> Suicides
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
VIOT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2010
Messages: 19
Localisation: PARIS
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Jan - 21:12 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

Mon Fils s'est tué le 31 octobre 2010, le jour de son anniversaire. Il aurait eu 31 ans.
Il est revenu à la maison, après que son amie l'ai laissé au bout de 7ans. Nous avons tout essayé pendant 6 mois son petit frère de 20 ans et moi pour le sortir de la dépression, en vain. Nous parlions du suicide librement depuis 6 mois et il me disait qu'il souffrait d'une maladie incurable à l'intérieur qui le rongeait, que puisque j'étais pour l'euthanasie il fallait que je laisse partir, moi et son frère.
Nous n'avons pas réussi à le convaincre que la vie valait d'être vécue et qu'il pourrait refaire sa vie.
Il a acheté ses médicaments (NEMBUTAL) en Chine, il a reçu son paquet par la poste et a pris une chambre d'hôtel pour ne pas nous infliger sa mort. Malheureusement son petit Frère a trouvé le nom de l'hôtel dans sa chambre et il s'y est rendu, a demandé qu'on lui ouvre la porte et l'a trouvé mort. Il a laissé une lettre le jour de sa mort. J'en ai découvert une autre depuis dans sa chambre encore plus dure vis-à-vis de lui. Bien que nous nous y étions préparé depuis 6 mois, j'ai du mal à me dire que je ne le verrai plus, ne l'embrasserai plus. Depuis 6 mois, bien qu'il est travaillé jusqu'à la fin, nous l'avons veillé la nuit car il n'arrivait pas à s'endormir seul, je surveillai ce qu'il mangeait car il a eu une période ou il ne s'alimentait pas, puis je surveillais son linge car les 3 semaines qu'il était hospitalisé (j'ai du le placer pendant ses vacances car je travaille et je suis absente de chez moi 10heures par jour),il ne se lavait plus, puis les deux derniers mois, lui qui n'avait jamais touché une goutte d'alcool de sa vie, rentrait ivre-mort tous les soirs.
Il y a eu aussi la période médicaments : il n'avait plus de force, avait les mains qui tremblaient, bavait et avait tellement mal dans les articulations que je le massais et le berçait comme un bébé. J'ai souhaité pendant ces 6 mois qu'il soit délivré, mais égoïstement maintenant il me manque tellement. J'ai toujours peur pour son petit frère maintenant et pour lui c'est très dur aussi malgré qu'il me le cache. Je vous remercie, si des gens connaissent la même douleur que moi si nous pouvions nous soutenir. Merci d'avance
_________________
J'ai perdu mon Fils le 31 octobre 2010. Il s'est suicidé le jour de son anniversaire. Il avait 31 ans.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 7 Jan - 21:12 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Jan - 21:17 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

Pauvre, pauvre petit... quelle souffrance... Des mamans ayant perdu leur enfant viendront dialoguer avec toi. Très douces pensées pour vous trois...

_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
VIOT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2010
Messages: 19
Localisation: PARIS
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Jan - 21:27 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

merci. C'est toujours très dur. Avec les fêtes cela a été pire.
Mon Mari, beau-père de mes Fils est présent dans nos vies depuis 16 ans. Si mon Fils a décidé ce geste c'est qu'il savait que j'étais heureuse car depuis le départ de son père (mon 2ème fils avait 2ans 1/2) c'est lui qui avait pris la relève lui-même père de deux enfants dont il avait la garde 365 jours sur 365, tout comme moi avec mes enfants (leur père ne les prenant pas).
Le père de mon Fils Eric qui s'est suicidé s'en occupait énormément tous les week-ends ils faisaient plein d'activités. Du jour ou son père est parti il n'a plus fait avec son fils. La psy m'a expliquée que mon Fils avait vécu un premier abandon par son père et le deuxième par son amie. Et mon fils pensait qu'à part nous 3, personne ne pouvait l'aimer. Aujourd'hui je suis dure avec mon Mari, celui-ci ne comprend pas, j'ai l'impression que du fait que lui a ses deux enfants, il ne me comprend pas. Or comme il dit "nous avions 4 enfants, nous en avons 3 et nous en avons perdu 1 et c'est dur pour lui aussi, mais je lui fais payer quelque part et je ne me sens plus le droit d'être heureuse aujourd'hui.
_________________
J'ai perdu mon Fils le 31 octobre 2010. Il s'est suicidé le jour de son anniversaire. Il avait 31 ans.


Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Jan - 22:00 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

Tu n'as pas perdu le droit d'être heureuse... Mais ce n'est, hélas! pas du tout possible en ce moment...
Ce que t'a dit la psy est très vraisemblablement exact...
J'ose ajouter que ton mari doit être, lui aussi, très affecté. Mais tu le sais bien dans le fond de ton coeur.
La maman blessée que tu es crie sa souffrance comme elle peut...
_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
VIOT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2010
Messages: 19
Localisation: PARIS
Féminin

MessagePosté le: Sam 8 Jan - 12:25 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

Bonjour et merci.
En effet, mon Mari est très affecté aussi, mais quoi qu'il arrive ce n'était pas son Fils. Il s'en est beaucoup occupé certes et cela pendant 16 ans, mas j'estime qu'il ne peut pas comprendre ce que j'éprouve et que je ne peux pas partager ma peine avec lui. Je pense qu'il voudrait que nous passions à autre chose. Au travail, je suis dans un service ou il n'y a que des jeunes de son âge. Des fois je me dis que c'est une chance car ils me le rappellent et d'autres fois cela m'est insupportable. Nous avons un repas de fin d'année de prévu le 31 janvier avec tout le service. Normalement notre Directeur ne veux pas que nous refusions, mais déjà le mois dernier le 31 décembre cela a été un désastre. J'ai voulu faire le repas avec des Amis à la campagne nous étions une trentaine de notre âge, mais à minuit comment se souhaiter la bonne année ? et là le 31 janvier comment se comporter avec les Directeurs et Collègues ? eux ils vont danser, faire la fête, je ne m'en sens pas capable. Je vais craquer et je n'ai pas envie devant eux.
Ils ont été gentils, mais maintenant il faut que je sois forte devant eux. Nous avons aussi la galette des rois avec toute la société, cela aussi j'ai refusé. Merci de votre soutien.
_________________
J'ai perdu mon Fils le 31 octobre 2010. Il s'est suicidé le jour de son anniversaire. Il avait 31 ans.


Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Sam 8 Jan - 15:07 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

C'est vrai: ton mari et toi ne pouvez pas ressentir la même douleur... Toi, ton petit, tu l'as pétri, enveloppé de tout toi, bien avant sa naissance
et cela, cette osmose, personne hors la mère, ne peut l'avoir vécu. C'est vrai... Le ressenti ne peut être identique...
Je comprends que ton mari, te sentant inconsolable (et ça, c'est normal...), ne sachant comment t'aider, n'envisage ton salut que dans l'action et l'avenir.
Je conçois que, toi, tu n'en sois pas du tout là dans ton cheminement personnel!...

Va, si je puis dire... à ton rythme. Faire son deuil d'un enfant, je ne crois pas cela possible. Et, je ne pense pas qu'une mère ait "envie" de faire son deuil...
Ce serait un abandon de son enfant: non, ce n'est viscéralement ni possible, ni même envisageable.
Tenter de vivre avec son deuil est ce vers quoi il faut tendre. Mais la douleur ne se gère pas avec des raisonnements!...

Il faut que tu sois forte devant tes directeurs et collègues, dis-tu. Oui et non...
Oui, car j'imagine bien qu'il y a un "rôle" social à tenir, lié à la politesse du relationnel. Tu ne peux ni ne veux t'effondrer le 31 janvier; c'est compréhensible.
Non, car ta souffrance a droit d'existence. Je présume qu'il t'est possible de faire acte de présence rapide, puis de t'éclipser avant la "fête".

Si d'écrire ici tes angoisses, ta détresse, si de parler ici de ton fils te permet d'un peu moins mal respirer, je t'en prie: viens!
Parfois, aussi bizarre que cela puisse paraître, l'écoute d' inconnus, eux-mêmes dans la peine,  peut apporter un léger soulagement...
 
_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
VIOT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2010
Messages: 19
Localisation: PARIS
Féminin

MessagePosté le: Dim 9 Jan - 19:05 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

Bonjour, j'ai relu sa lettre et je sais qu'il est plus heureux maintenant, mais comme c'est dur de continuer sans lui.
Il me manque et des fois j'ai l'impression de devenir folle. Il n'oubliait jamais de me faire un bisou le soir le matin.
Toujours très câlin, le deuxième est beaucoup plus distant avec moi et cela depuis toujours. J'ai des douleurs au
ventre et j'ai l'impression qu'on m'a enlevé une partie de moi. J'ai l'impression d'être dans un autre monde depuis qu'il est parti et rien ni personne ne m'intéresse désormais.
_________________
J'ai perdu mon Fils le 31 octobre 2010. Il s'est suicidé le jour de son anniversaire. Il avait 31 ans.


Revenir en haut
Maman de Carlos


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2009
Messages: 535
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Dim 9 Jan - 19:38 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

Et tu a bien raison maman en peine comme moi pas pour les memes raisons mais j'ai aussi tout perdue avec mon fils.

Je te demande de m'escuser d'ecrire mal le français mais je suis portugaise et j'ai perdue mon fils de 34 ans il y a 2 ans 5 mois et 4 jours a cause de erreur medical et infection nosocomial.

il avais ses hospitalisations a la pitie salpetriere et c'est la que je l'ai perdue.

Je suis dans la banlieu proche de Paris.

J'ai aussi un fils qui me reste et des petites filles mais ils sont touts au Portugal ainsi que mes parents
ou je vais partir dans pas longuetemp.

Moi on m'a dit que il faut du temp mais je vois le temp passer
et ma peine reste intacte, plus jamais je pourais vivre normalement
c'est pour la vie notre souffrance

Je suis de tout coeur avec toi

pour toi et ton fils

Maria Manuela maman de Carlos Alexandre
_________________
J'ai perdue mon fils de 34 ans
je suis avec toi mon fils comme toujours


Revenir en haut
MSN
VIOT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2010
Messages: 19
Localisation: PARIS
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Jan - 08:43 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

Bonjour, Je suis désolée pour vous. Votre Fils Carlos voulait vivre lui et c'est très dur de perdre son Fils dans des conditions comme cela. On les met à l'hôpital pour les soigner et ils meurent d'une maladie contractée la-bas. C'est abominable. Vous me dites que la douleur est toujours la même après tout ce temps. Je suis convaincue que l'on ne peut pas guérir l'absence de son enfant que l'on a aimé. Pour ma part, je dois faire face à des gens aussi qui vous plaignent car perdre un Fils si jeune! et quand ils savent la cause ils vous regargent d'un air bizarre et ils vous disent : ah mais vous n'avez rien pu faire d'un air accusateur, d'autres qui ont l'air de dire : ah c'était son choix, et bien alors on ne va le plaindre, on va pas en faire un plat. A la maison je ne peux pas en parler car son petit frère de 20 ans ne souhaite pas parler de son frère et autour de moi, il y a ceux qui sont très occupés, d'autres qui évitent de parler pour ne pas me faire du mal. Ce qu'ils ne savent pas c'est que l'on a besoin d'en parler car on a l'impression sinon qu'il n'a jamais existé. Je suis fatiguée. Finalement vous, votre famille est au Portugal, mais moi j'ai une famille, mais personne souhaite parler de lui. Je vous embrasse et je vous remercie de votre soutien. Si seulement notre peine pouvait s'effacer !!!!!
_________________
J'ai perdu mon Fils le 31 octobre 2010. Il s'est suicidé le jour de son anniversaire. Il avait 31 ans.


Revenir en haut
VIOT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2010
Messages: 19
Localisation: PARIS
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Jan - 08:59 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

J'ai mis une photo de mon Fils. C'était l'été 2009. Il était encore heureux avec son Amie. Il n'aimait pas les photos car il se trouvait très laid. Il se haïssait. Je lui avais dit que j'avais très peu de photos. C'était à la campagne et je lui avais mis mon chapeau de paille pour rigoler. Il m'a consenti cette photo en me souriant, cela a été son dernier sourire.
_________________
J'ai perdu mon Fils le 31 octobre 2010. Il s'est suicidé le jour de son anniversaire. Il avait 31 ans.


Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Jan - 09:49 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

Ce que je reçois en regardant la photo de ton fils, c'est la profondeur et l'intensité de son regard...

J'ai une question (à laquelle tu peux ne pas répondre, bien sûr): son frère a-t-il accepté la possibilité de dialogue avec un professionnel de l'écoute?
Bien que ne souhaitant pas parler au sein de la famille (pudeur? chagrin trop lourd? volonté de te protéger?...), a-t-il des amis avec lesquels il pourrait parler de son frère?

Les personnes que tu côtoies maintenant ne savent pas quelle réaction avoir lorsqu'elles apprennent le décès de ton enfant.
La mort en terrifie beaucoup... car ils pensent d'abord à la leur...
Certains sont déstabilisés lorsqu'on leur apprend que c'est un suicide car cela reste un sujet tabou pour bon nombre de personnes, hélas!
Il faudrait presque sortir avec une pancarte: "SVP! parlez-moi de mon fils ou, au moins, laissez-moi parler de lui! Si vous m'aimez, écoutez-moi!
J'ai besoin de parler encore et encore de lui..."


_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
VIOT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2010
Messages: 19
Localisation: PARIS
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Jan - 10:47 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

Apparemment il en parle à certains de ses Amis. Il a refusé de voir un professionnel. Il a eu lui-aussi une rupture très dure à surmonter il y a 2 ans. La vie lui souriait, mais il a tout arrêté études, loisirs. Geoffrey ne fait donc plus rien depuis 2 ans, à part fumer une cinquantaine de cigarettes par nuit. Le jour il dort et la nuit il joue au jeu video en réseau. Voila sa vie. Il a énormément grossi, moi aussi d'ailleurs et nous jouons tous à la politique de l'autruche. Sujet de mon Fils "Eric" tabou dans la famille. Geoffrey voudrait trouver un travail de "soigneur" dans un parc zoologique mais il a du mal à se projeter dans sa vie future. Nous quittons Paris dans 3 ans 1/2 et je m'inquiète de son avenir. Ils devaient prendre un appartement avec son Frère, mais maintenant ?
Voila aujourd'hui je n'ai pas pu aller travailler. Je suis épuisée.
_________________
J'ai perdu mon Fils le 31 octobre 2010. Il s'est suicidé le jour de son anniversaire. Il avait 31 ans.


Revenir en haut
VIOT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2010
Messages: 19
Localisation: PARIS
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Jan - 19:12 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

Aujourd'hui très dur. Un de mes Collègues a fait un gâteau pour fêter ses 31 ans. J'ai fondu en larmes. J'ai pleuré mon Fils qui s'est tué le jour de ses 31 ans. Tout est remonté à la surface.
Son Frère et moi qui l'avons surveillé pendant 6 mois en alerte "rouge"  jours et nuits.
Notre ras-le-bol, notre fatigue de nous occuper de lui comme un bébé. Il a dormi avec son Frère 4 mois car il ne pouvait plus dormir seul. Ensuite, nous attendions dans sa chambre qu'il s'endorme. Je n'avais que 9,6 de tension pendant ces 6 mois. Ses amis me relayant quelques week-ends pour me permettre de souffler un peu.

Moi qui ne suis pas bricoleuse, je lui ai refait toute sa chambre du sol au plafond, le soir et le week-end, alors qu'au mois d'octobre dernier, je rentrais du travail après 11h/12h de travail. Je suis partie lui chercher un lit à la campagne car il était trop mal sur le matelas que son ex-amie a consenti à lui laisser.


Je l'ai laissé le 29 octobre car il m'a demandé de partir en week-end à la campagne et lui qui nous a accompagné pendant 6 mois, sauf les week-ends de relève des amis, a refusé de nous suivre.

Je me suis attardée le vendredi 29 octobre pour l'embrasser longuement. Je lui ai amené son petit chat pour qu'il lui dise au revoir. Je ne l'ai jamais laissé pour son anniversaire.
Je savais au fond de moi qu'il allait se passer quelque chose. Pourquoi je l'ai laissé? Je n'ai même pas été étonnée de recevoir le coup de fil le dimanche.

Aujourd'hui je me pose la question. J'ai eu 3 lettres d'adieu en 6 mois. Est-ce que je l'ai cru vraiment ? Est-ce que ma fatigue a fait que je n'en pouvais plus ? Le voir tous les matins et soirs regarder le vide du 4ème étage. J'avais peur qu'il se jette sous le métro en allant travailler ! Quand c'est arrivé j'ai été soulagée. Soulagée par le fait que ce que je redoutais était arrivé et que du coup je n'avais plus à l'attendre. Des fois je me dis que je suis un monstre, que j'ai souhaité sa mort inconsciemment.

Ensuite à sa mort, J'étais comme anesthésiée pendant cette période, occupée à préparer ses obsèques, prévenir la famille, les amis, m'occuper dans les formalités. Les gens m'ont trouvé courageuse, très digne mais j'ai été élevée dans une famille ou il ne faut pas pleurer.

Mais aujourd'hui, je n'ai plus rien à faire. Je vais au travail, rentre et c'est tout. Bientôt, nous devons nous réunir avec les 3 autres Enfants et la petite qui est née 3 jours après que mon Fils soit décédé.

J'ai eu plusieurs sentiments à Noël, du fait de la neige les enfants n'ont pas pu venir à la campagne célébrer Noël. D'un côté je souhaitais qu'ils viennent d'un autre côté j'ai été soulagée qu'ils ne viennent pas, car je crois que je ne l'aurais pas supporté. Seull mon Fils de 20 ans était avec nous. J'ai peur que cela vexe les Enfants de mon Mari. Ce n'est pas de la méchanceté car je les adore comme si c'étaient les miens, mais j'appréhende le moment où nous allons tous nous retrouver.

Maintenant nous devons tous nous réunir le 22 janvier pour échanger nos cadeaux de Noël, je sais que je ne tiendrai jamais le coup. Il y aura tout le monde SAUF ERIC. Comment vais-je y arriver ? Nous avons toujours considéré nos 4 enfants comme les nôtres, mais pour moi aujourd'hui cela me paraît insurmontable de fêter un évènement tous ensemble sans Eric.

Merci de me donner la force d'affronter cette épreuve. D'autant plus que comme dit le Fils de mon Mari : Hélène, je t'amène ta Petite Fille qui est née le 3 novembre 2010.  Là encore je me sens monstrueuse car je pense que je suis une mauvaise Mamy, je ne veux même pas recevoir ma petite fille !
_________________
J'ai perdu mon Fils le 31 octobre 2010. Il s'est suicidé le jour de son anniversaire. Il avait 31 ans.


Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Jan - 19:38 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

NON, tu n'es pas monstrueuse. Tu es amputée et tu souffres. Bises! A tout à l'heure, Hélène.
_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
VIOT


Hors ligne

Inscrit le: 13 Déc 2010
Messages: 19
Localisation: PARIS
Féminin

MessagePosté le: Jeu 13 Jan - 19:59 (2011)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans Répondre en citant

Bonjour à tous et à toutes. Aujourd'hui cela s'est mieux passé au travail. J'ai même blagué avec mes collègues, mais là ce soir je culpabilise un peu. Est-ce que cela vous arrive aussi ? est-ce qu'il y a des jours ou vous y pleurez moins ? C'est bizarre un jour on est effondrée et le l'instant d'après ou le lendemain c'est mieux. Mon Mari dit aux gens que je sombre mais moi je ne trouve pas. Je travaille et suis partie 12 heures de chez moi, j'analyse mes sentiments. Je dors après mes journées de travail. Je n'ai ni besoin de médicaments, j'analyse tout. Je suis triste tout simplement. Donnez-moi vos impressions car je m'interroge. Merci à tous et à toutes
_________________
J'ai perdu mon Fils le 31 octobre 2010. Il s'est suicidé le jour de son anniversaire. Il avait 31 ans.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:58 (2016)    Sujet du message: mon Fils s'est tué le jour de ses 31 ans

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> Suicides Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group · Theme and Graphics by Tim Blackman
Traduction par : phpBB-fr.com