Vivre Son Deuil
Forum Independant / soutien aux endeuillés
  Groupes  ·  S’enregistrer ·    Profil  ·  Se connecter pour vérifier ses messages privés  ·   Connexion     

FAQ · Rechercher · Membres


mon fiancé

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cath01


Hors ligne

Inscrit le: 06 Déc 2010
Messages: 3

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 12:23 (2010)    Sujet du message: mon fiancé Répondre en citant

Il est très difficile de mettre des mots sur la peine, la douleur que je ressens...tout comme vous je pense.
Mais je pense qu'il est bon de pouvoir échanger ceci avec d'autres qui ressentent également cette douleur...
Voici mon histoire:


Je viens de perdre l'Amour de ma vie Serge, le 14novembre dernier, d'une crise cardiaque, il avait 47ans. Il était d'une gentillesse incroyable et tellement tendre.
Nous nous connaissions depuis toujours. Il y a 15ans, je lui avais avoué mon amour pour lui mais il n'était pas près.
On s'est perdu de vue, jusqu'au mois d'avril de cette année où le hazard nous a réuni. Cette fois, c'était à lui de m'avouer ses sentiments.
J'étais confuse, et j'avais besoin de temps pour évaluer mes sentiments actuels pour lui; croyant au départ qu'il s'agissait de sentiments passés...
Ces derniers mois passé ensemble ont été magiques, un lien indescriptible nous unissait, même si je n'exprimais pas assez mes sentiments pour lui; il savait que je l'aimais énormément...
Nous étions là l'un pour l'autre; nous parlions beaucoup, et quand l'heure arrivait de se quitter, c'était à chaque fois comme une déchirure.
Il voulait que l'on vive ensemble, et même faire un enfant...


Je ne voulais pas jouer avec nos sentiments; et les quelques semaines qui ont précédé son décès, j'ai pris un peu de distance...mais il me manquait horriblement. J'ai fais le point et ai décidé de le recontacter, car je savais, je sentais qu'il était l'homme de ma vie. 
Il me présentait d'ailleurs à tout le monde comme sa fiancée.
(Bien que ni sa famille ni la mienne n'était au courant de nos sentiments mutuels. Il était en conflit avec sa famille depuis quelques années. Ils n'ont pas été corrects avec lui et il en souffrait beaucoup).


Je suis partie à l'étranger et m'étais jurée de l'appeler à mon retour...sauf qu'en rentrant, ma mère m'a annoncé la terrible nouvelle.
Mon monde s'est écroulé; à tout jamais.
A présent je survis avec le regret de ne pas avoir laissé aller mes sentiments qui étaient pourtant réels, et partagés. D'avoir laissé éclaté librement notre amour.
Des sentiments très différents se bousculent en moi; les regrets, la culpabilité (si je n'étais pas partie, j'aurais été près de lui...), l'injustice, la déchirure...l'impression d'avoir gaché cet amour magnifique qui se présentait sur notre chemin et qui pouvait enfin être pleinement vécu.


Il nous était arrivé d'évoquer la mort, il voulait que j'arrange tout, mais étant donné que nous n'étions pas officiellement ensemble ni marié, je n'ai rien pu faire.
J'ai vu sa mère aux funérailles et elle m'a demandé si je voulais garder quelque chose de lui. Si seulement elle savait à quel point nous étions liés.
Elle m'a donc remis son bracelet, sa chaine et sa bague. Le genre de choses que l'on donne à une veuve, non?! 
Et oui, c'est comme ça que je ressens les choses: je suis veuve. 
Alors que notre amour n'a pas eu le temps d'être officialisé.
Je garde bien sûr les bons moments partagés ensemble, ces moments intenses de complicité, de fusion, de tendresse exprimée, les éclats de rire, et les moments que je passais dans ses bras.


Je ne parviens pas à m'imaginer qu'il est parti. Sans que je puisse tout lui dire, tout lui exprimer. Que plus jamais je ne pourrai me réfugier dans ses bras et entendre son rire...
Etre là pour lui dans ses moments de doute, de peine et de joie.


Depuis, j'en ai bien sûr parlé avec mes parents (enfin) qui l'ont bien connu; et ils m'ont exprimé leur immense tristesse. Heureusement, je peux leur parler; de lui, de nous, de ce que je ressens...


J'ai l'impression que mon coeur s'est arrêté en même temps que le sien. Je cherche des réponses à mes questions que je n'aurai jamais. J'ai l'impression de devenir folle. Tout est un fardeau. Manger, parler, dormir, respirer...
Je n'ai plus de gout pour rien; même les choses qui me passionnaient jusqu'ici n'ont plus d'intérêt. 
Je vois mes amis proches qui m'aident en m'écoutant. Mais c'est très dur.
J'essaie de faire la forte au boulot (ils ne savent pas le lien qui nous unissait) mais dès que je rentre chez moi, je m'effondre.
Je n'aime pas entendre que le temps m'aidera à surmonter tout ça; car je ne le ressens pas.


Il me manque attrocement.
Comment faire maintenant? Sans lui à mes côtés.
Il vit à travers moi puisqu'il est dans mon coeur. Mais cette douleur, cette déchirure est à jamais en moi maintenant.
Je ne suis plus que l'ombre de moi-même, plus qu'une moitié ...de nous.



Se sentir soutenue et comprise est précieux; même si malheureusement cela ne guérit pas.
A toutes et tous dans la détresse et la peine d'avoir perdu un être cher, je vous embrasse.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 7 Déc - 12:23 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 14:16 (2010)    Sujet du message: mon fiancé Répondre en citant

Je pourrais effectivement t'écrire que le temps qui passe t'aidera. La question n'est même pas de savoir si c'est vrai ou non. 
Pour toi, en ce moment, ton univers, c'est le passé et le présent qui s'imbriquent l'un dans l'autre, et ça fait un chaos indescriptible dans le coeur et dans la tête.

Je te dis dans le désordre ce que je ressens. J'entends une jeune femme littéralement assommée par la douleur, à la fois lucide et sous le choc...Normal... Une femme aimante
qui se culpabilise de n'avoir pas été là, près de lui... Humainement normal aussi de réagir ainsi...

J'entends le regret lancinant du parcours commun ébauché depuis peu et si vite interrompu... Je perçois cet homme heureux avec toi...
Et je ne peux m'empêcher de penser une fois de plus que le déroulé de la vie est bien souvent très injuste.

Mais j'entends aussi qu'il y a quelques petits côtés positifs: le fait que ses parents t'aient donné son bracelet, sa chaîne et sa bague, c'est hautement symbolique!
Ils te reconnaissent comme quelqu'un de "leur" famille, comme la femme de leur fils. Ca ne calme pas la souffrance; mais c'est une forme de petit réconfort.
Tu parles de Lui, de vous deux, avec tes parents; c'est donc bien que tu es reconnue pour ce que tu es: une femme malheureuse qui a perdu sa "moitié".

N'hésite pas à venir écrire, pleurer, t'indigner, ici, à chaque fois que tu seras trop mal.
Chacun(e) de nous a son histoire personnelle. Mais le lien virtuel et cependant réel, c'est la complicité créée par le chagrin, le manque, les regrets...


_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
Cath01


Hors ligne

Inscrit le: 06 Déc 2010
Messages: 3

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 14:53 (2010)    Sujet du message: mon fiancé Répondre en citant

Merci Vette
cependant, étant donné les conflits qu'il y avait avec sa famille, je ne crois pas être considéré comme sa femme de la part de sa mère; même si elle m'a donné ces objets symboliques il est vrai.
Et avec tout ça, avec tous ces conflits, je n'ai même pas forcément envie d'aller lui parler et lui expliquer tout ce bonheur que nous avons partagé son fils et moi.
Je sais que dans certains cas, ça peut parfois aider et être justement l'occasion de se soutenir mais ici, sans expliquer les détails, je suis sûre que ça n'avancerait à rien.
Il ne me reste pas grand chose de lui, je veux dire je n'ai pas de vêtement avec son odeur, très peu de photos...mais j'ai son amour, c'est le plus important!




J'ai la chance c'est vrai d'avoir mes parents et amis qui sont là pour me soutenir et eux, c'est vrai me considère comme sa femme. C'est comme une reconnaissance de notre amour.


Je suis complètement dévastée.
Je sais qu'il ne voulait pas que je soies si triste, lui qui aimait tant me voir rire aux éclats. Mais j'ai si mal.
Toutes mes pensées vont vers lui, à chacun de mes pas, à chaque respiration. Il est près de moi. 
Comme tout le monde je pense, je me demande où il est, s'il peut sentir mon amour, savoir la peine que j'ai...


Je me surprends à penser que chaque jour qui passe me rapproche forcément de lui. Et je me demande combien de temps nous séparera encore.


Je me retrouve toute seule, avec cette peine, alors que c'est à lui que j'aurais envie de parler, vers lui que je me serrais tournée pour parler de tout ça. 
J'ai quelques amis proches, mais c'est sûr que je ne peux et ne veux pas être un boulet pour eux...j'entends déjà certains dire que je dois penser à moi (comment faire alors que je ne suis plus rien sans lui), à me secouer, de croquer dans la vie...
Mais je ne pense pas que ce soit le moment. 


Quand on me parle de "faire son deuil", je fais un bond. Je n'ai pas envie de "faire un deuil", pour moi ce serait comme lui dire adieu. Je le garde dans mon coeur, là il vit pour toujours!
"Il faut vivre avec"...moi je ne le vois pas comme ça. Je dirais plutôt: "il faut survivre sans.."


Le chagrin a inondé ma vie. 
Je cherche des traces de lui partout. 


Tu as raison: pouvoir partager nos expériences est important; qui mieux que quelqu'un vivant la même souffrance pour bien nous comprendre?!


Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Jeu 13 Jan - 00:54 (2011)    Sujet du message: mon fiancé Répondre en citant

Bonsoir Cath.
Je relis tes messages. Ils sont forts, vibrants d'amour et de détresse contenus...

L'expression «faire son deuil» est, à mon sens, pour le moins inadaptée et peut même, parfois, être perçue comme une forme d'affront.
On a, comme tu le dis, l'impression qu'il faut gommer, effacer un pan de vie heureux, balayer un amour et, allègrement, refaire surface...
Non, bien sûr...

C'est à la fois plus simple et plus complexe.
Plus simple parce qu'il n'y a rien de compliqué à comprendre: on aime; subitement on est seul: c'est «tout simplement» invivable!
Plus complexe parce que la douleur est personnelle et non explicable aux autres.
L'absence irréversible de l'Autre est lancinante et plus rien n'a ni importance, ni intérêt...

Je ne peux qu'acquiescer: ce qui est réel dans sa brutalité, c'est qu'il faut tenter de survivre sans...
Il y aura deux mois demain que ton gentil et tendre Serge n'est plus là... Si tu veux écrire ici, sois assurée que je te lirai avec le coeur.

Très douces pensées pour vous deux... Bises pour toi...
_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
pascaline


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 630
Localisation: nord
Féminin

MessagePosté le: Jeu 13 Jan - 18:11 (2011)    Sujet du message: mon fiancé Répondre en citant

Je suis de tout coeur avec toi.. quand je te lis, j'ai mal car je vis la même souffrance.. j'ai aussi perdu ma moitié, mon tendre mari il va bientôt y avoir 14 mois.. tu as dit quelque chose qui me parle aussi quand tu dis "il vit à travers moi puisqu'il est dans mon coeur".. cet amour va t'aider à continuer doucement le chemin de la vie, cet amour va te donner cette force, tu verras..oui, il faut en traverser des montagnes de chagrin, j'en traverse encore mais ce qui est important c'est de profiter pleinement de ces petits moments où tu arrives à remonter ces gouffres pour y puiser de la confiance, de la force..comme dit notre douce Vette, "il faut tenter de survivre sans" nos amours...au bout de 14 mois, j'ai maintenant l'impression de ne plus être dans cette survie mais dans la vie, je me laisse portée par elle.. mon tendre mari me manque terriblement mais j'apprends doucement à vivre autrement, il le faut...la vie doit continuer car c'est aussi à travers nous que nos amours continuent à vivre car ils sont dans nos coeurs et ce que ce que nos amours auraient voulus..je t'embrasse


Revenir en haut
MSN
Ayanii


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2010
Messages: 32
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Ven 14 Jan - 19:44 (2011)    Sujet du message: mon fiancé Répondre en citant

  
C'est vraiment triste comme histoire, en fait, tu es en train de me faire penser à ce que j'ai vécu avec mon meilleur ami. Lui qui voulait de moi, moi qui n'était pas prête à m'engager. Nous nous sommes perdues de vue,maintenant on se reparle et j'ai envie d'être avec lui, de lui avouer mes sentiments mais j'ai peur, parce que je suis encore en pleine reconstruction, je n'ai pas envie de tout gâcher, mais ton histoire me fait vraiment quelque chose. J'imagine perdre la personne que j'aime, j'imagine perdre cet homme qui compte le plus au monde à mes yeux et je crois que sans lui, je ressentirai un énorme vide, j'ai l'impression qu'en lisant ton message, "on" essaye de me faire comprendre que je devrais être plus entreprenante et ne pas laissé passer ma chance. Nous savons tous que la mort peut frapper à chaque instant pour nous enlever les êtres qu'on aime le plus, alors il faut profiter du fait que nous soyons avec eux pour les aimer et les chérir jusqu'au bout. Ton homme aurait aimé que tu sois heureuse, c'est certain puisqu'il t'aimait lui aussi. 
Tu vas trouver ça très étrange, mais merci ! Merci d'avoir posté ce message ici, merci de nous faire partager cela, merci de t'être ouverte à nous. 


Oui, il faut survivre sans eux, c'est difficile, mais c'est notre devoir, nous devons continuer à vivre pas seulement pour eux, mais pour nous-même. Vous ne faisiez qu'un, mais tu existes toujours malgré que lui ne soit plus là, c'est triste à dire, tout dépend de la façon dont on le voit, mais tu as encore un avenir, tu es encore là. Si tu veux en parler, n'hésite pas à le faire. A un psy, sur des forums, à tes amis, ta famille, ne garde pas ton chagrin pour toi et ne perds pas confiance en toi, ni en l'avenir. On ne sait pas de quoi demain sera fait.


Bon courage, bizoux !
_________________
Je t'aime fort papa, merci pour tout ce que tu m'as donné et merci à Dieu de m'avoir permis de te rencontrer.

RIP - 24 Mars 2008


Revenir en haut
MSN
pascaline


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 630
Localisation: nord
Féminin

MessagePosté le: Lun 24 Jan - 21:28 (2011)    Sujet du message: mon fiancé Répondre en citant



Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:24 (2016)    Sujet du message: mon fiancé

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group · Theme and Graphics by Tim Blackman
Traduction par : phpBB-fr.com