Vivre Son Deuil
Forum Independant / soutien aux endeuillés
  Groupes  ·  S’enregistrer ·    Profil  ·  Se connecter pour vérifier ses messages privés  ·   Connexion     

FAQ · Rechercher · Membres


mon mari me manque...
Aller à la page: 1, 2, 321, 22, 23  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
pascaline


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 630
Localisation: nord
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Aoû - 23:28 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

. j'ai perdu mon tendre mari il y a 8 mois.. il est parti aprés s'être battu courageusement pendant 12 ans contre un cancer...je l'ai soutenu et accompagné de tout mon coeur , de toutes mes forces et ce jusqu'à son dernier souffle... durant toutes ces années , il  y a eu des moments difficiles surtout les derniers mois, la fin de sa vie, mais il y a eu beaucoup d'amour, de bonheur, de VIE, de moments forts..même si parfois c'était difficile, il était là....C'est dur de perdre sa moitié, l'être que l'on aime et avec qui je voulais vivre ma vie..je sais qu'il veille sur moi, il est dans mon coeur, dans mes pensées mais sa présence physique,sa force, ses épaules qui me protégeaient me manquent..J'essaie de survivre, de continuer le chemin de la vie avec mon fils...un jour à la fois...je me sens perdue parfois, j'ai encore du mal à accepter, c'est tellement difficile. J'ai l'impression que ma vie est foutue, je n'ai que 39 ans, j'ai l'impression d'exister en tant que mère, en tant que professionnelle, mais je ne sais plus qui je suis vraiment en tant que femme.. l'amour de mon mari me manque tellement , cette petite flamme qui brillait au fond des ses yeux s'est éteinte... ça fait huit mois et il n'y a pas de journées sans larmes, l'entourage n'est pas toujours aussi présent et voudrait que j'avance, que je tourne la page, j'ai l'impression de ne plus toujours avoir le droit de me livrer, ma tristesse dérange parfois...je n'arrête pas de courir,  j'ai peur de me poser, de trop penser, mais je suis fatiguée...j'ai tenu au boulot mais là, je suis en vacances, il était temps, premier départ en vacances sans lui, j'ai peur... ce vide en moi est horrible à supporter parfois.. est ce que vous avez pu vivre  et eu  le même ressenti que moi, est ce "normal" ? merci pour vos réponses et vos témoignages.

Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 3 Aoû - 23:28 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Mer 4 Aoû - 14:05 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

Pascaline, tu as tristement condensé ce que représente la vie "avant" et la vie "après" le décès du conjoint...
Non, tu n'es pas anormale... Tu es malheureuse et lucide... Tu exprimes ce que fut votre bonheur commun malgré les affres de la maladie
et ce qu'est maintenant ton existence, c'est-à-dire un mélange de chagrin, de manque de l'Autre et de solitude.

J'ai vécu cela, ou du moins quelque chose de très proche. Mon mari a eu un cancer opéré, soigné et surveillé. Nous commencions à penser
que l'avenir pouvait exister lorsqu'un deuxième cancer primitif en a décidé autrement. (Daniel est mort fin nov 2006)
Comme toi, nous avons traversé ces périodes de maladie ensemble, en complicité, en savourant au mieux les moments d'accalmie
et en étant solidaires à fond dans les moments les plus lourds.

Lorsque le ciel nous tombe sur la tête, nous avons "le choix" entre deux attitudes: courber l'échine et faire du temps qui est compté un enfer
ou décider de vivre le moins mal possible en accueillant chaque jour de survie comme un cadeau inestimable.
C'est ce que Daniel et moi avons essayé de vivre. Je dis bien "essayé" car ce n'est pas tous les jours aussi simple...

Personnellement, mais ceci n'engage que moi, j'ai toujours pensé que ma vie se devait de continuer après Lui, par instinct de survie égoïste
probablement, mais aussi parce que Daniel aimait la vie. Puisque je l'aimais, Lui, je devais aussi aimer la Vie et suivre mon propre chemin.
C'est un "raisonnement"; donc cela reste au niveau des idées.
Mais les idées, si l'on s'y accroche désespérément, cela aide à survivre d'abord, vivoter ensuite, puis vivre.

Tu parles de "vide": oui, c'est tout à fait cela, cette sensation à la fois irréelle et lancinante du "plus jamais", de non sens de la vie...
d'absurdité de sa propre vie car il faut admettre, puis accepter que l'on est effectivement seul(e), orphelin(e) de l'Autre, amputé(e)
d'une partie de soi, lancé(e) dans l'avenir qui semble ne plus pouvoir exister.
Un jour, un jour... on parvient à voir un début de lumière...

A bientôt, Pascaline... Bisous de Vette
_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
pascaline


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 630
Localisation: nord
Féminin

MessagePosté le: Mer 4 Aoû - 22:47 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

merci Vette pour ton message.... je sens que notre vécu est semblable... c'est dur d'avoir mené une bataille contre la maladie et de devoir en mener une autre pour survivre au départ de son tendre époux...c'est vrai que nous avons récolté des joyaux de bonheur au fil de ces années malgré la maladie, la maladie qui fait prendre conscience qu'il faut profiter pleinement de la vie qui est trés précieuse... je pense avoir toujours essayé d'être à la hauteur pour soutenir mon mari et maintenant, j'ai l'impression de n'être plus rien sans lui..avec lui, j'étais prête à tout, à tout affronter car il était là...nous étions aussi trés proches et complices.... il  faut le temps de se reconstruire peu à peu... je suis encore de ce monde grace à mon fils pour qui je continue la bataille, j'ai eu des moments de grand découragement mais je sais que mon mari ne serait pas content de me voir ainsi, lui qui a été si courageux pendant toutes ces années par amour pour nous, je me dois de me montrer digne de son courage. Je sais que je dois aussi vivre pour moi afin de doucement retrouver le chemin...Quel age avait Daniel quand il s'est éteint? Sébastien avait 37 ans...


Tu vois, j'ai longuement hésité avant de m'inscrire, de peur de m'enfoncer encore un peu plus... ton message est porteur de VIE, d'ESPOIR , de sincérité; merci Vette pour ta sagesse...pour le grand soutien que tu apportes aux Autres...c'est une chance de rencontrer des personnes de coeur comme toi.


A bientôt, je t'embrasse, Pascaline


Revenir en haut
MSN
ELLIE


Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 639
Féminin

MessagePosté le: Lun 9 Aoû - 12:57 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

Bonjour Pascaline,
C'est avec tristesse pour toi et ton fils, que je te réponds sur ton fil. Tu as hésité avant de t'inscrire par peur de t'enfoncer. Je ne pense pas que ce sera le cas, mais au contraire, ce sera un véritable soutien. En tout cas ce forum l' a été et l'est toujours pour moi. Une véritable bouée de sauvetage même.
J'ai perdu mon mari en mars 2008. Il n'est pas décédé d'une longue maladie comme ton mari, mais d'une crise cardiaque foudroyant. Le choc est terrible: d'embrasser quelqu'un le matin, pour le retrouver à la morgue dans l'après-midi. Avec peut-être l'avantage que je n'ai pas vu mon mari malade, mon dernier image de lui est celui d'un homme en pleine force de vie. Mais ici on ne compare pas.. le résultat net est pareil, on se retrouve sans son amour, son pilier, sa moitié. Que tu viens ici sur ce forum est ton besoin je pense de parler de lui, de témoigner de ton amour et de ta fierté pour lui.
Oui comme tu dit, l'entourage veut qu'on avance.. ils ont besoin d'être rassuré qu'on peut se remettre de ce qui nous arrive..  Et alors on n'a plus toujours la possibilité de parler, par pudeur peut-être aussi, puisqu'on se répète sans cesse, peur de la solitude aussi, peur de porter une étiquette..et oui on fait partie du monde des endeuillés désormais.
Au bout d'un peu plus de 2 ans je peux dire que j'ai pu passer de bons moments, qu'il m'arrive de rire, de penser même que j'accepte sa mort.. puis par d'autres moments je me sens à nouveau aussi désemparée qu'au début, l'équilibre est fragile.
Comment va ton fils ? Quel age a-t-il ?
Ici tu peux venir t'exprimer, il y a toujours quelqu'un pour te lire, pour te répondre, pour tendre la main..
_________________
Est-ce qu'il y quelquechose de plus beau que l'amour? Rien ne fait aussi mal que de le perdre.
Le chagrin ne se console pas, il se distrait.


Revenir en haut
valérie


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2010
Messages: 91
Localisation: sarthe
Féminin

MessagePosté le: Lun 9 Aoû - 19:24 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

Pascaline,

Tes mots, ta souffrance, je les reçoit en plein coeur tellement je vis ce même drame au quotidien..J'ai perdu mon compagnon, l'amour de ma si courte vie, bientôt 5 mois...Des mois qui ressemblent à une eternité sans son sourire, ses bras, son regard...Je ne sais quelle force nous pousse à nous lever, à travailler, à mentir sur nos états d'âme (la détresse fait fuir....)....

Personnellement, je tiens car je suis sûre qu'un jour nous serons de nouveau réunis....et aussi pour mes deux enfants qui me font avancer, jour après jour, même si pour eux, je dois affronter ces jours mornes (et là, c'est dans les meilleurs jours....)

Courage....Je n'ai hélas pas d'autres mots...
_________________
me blottir dans tes bras, à l'abri de ce monde cruel...


Revenir en haut
pascaline


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 630
Localisation: nord
Féminin

MessagePosté le: Sam 28 Aoû - 09:09 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

merci Ellie et Valérie pour votre soutien.. là c'est dur, je pleure à chaudes larmes.. comme j'aimerai être blottie dans ses bras.. ça a fait 9 mois lundi...j'essaie de continuer à avancer, à changer un peu à la fois la déco( comme me conseille le psy et l'entourage...) mais le manque est toujours immense quoi que l'on fasse... je m'accroche grace à mon fils qui a 13 ans et demi, heureusement que je l'ai....mais j'ai aussi l'impression de trop craquer devant lui et je m'en veux.... c'est un petit bonhomme formidable ... parfois je ne sais plus ce que je souhaite :être entourée ou pas ?? quand l'entourage est moins présent comme je me sens seule alors et je prends conscience que j'attends trop des autres du coup..je suis devenue presque accroc à l'ordinnateur attendant des messages qui sont parfois peu nombreux, encore une fois, j'ai l'impression d'attendre trop des autres...je suis seule face à ma vie avec mon fils et on doit apprendre à continuer seuls , sans compter sur les autres pour éviter d'être trop déçus aprés... pas facile... je prends de plus en plus conscience que l'entourage se fatigue. quand je lance des "sos" sur facebock par exemple, 1 ou deux "amis répondent" sur 60 ?? c'est ça des amis?? comme dit Valérie, le monde est cruel...au moins, ici, je peux effectivement parler en étant comprise...merci d'être là et bon courage à vous aussi

Revenir en haut
MSN
valérie


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2010
Messages: 91
Localisation: sarthe
Féminin

MessagePosté le: Sam 28 Aoû - 23:14 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

Oui, Pascaline, ici, nous pouvons nous comprendre...

Les relations au quotidien sont nettement moins évidentes qu'avant. Etre vraie, se laisser aller, fait "peur' aux autres, amis, proches, qui souhaitent nous voir de mieux en mieux...Seulement, ils ne savent pas, que pour leur "faire plaisir", nous mettons des masques, mais, que pour autant, nos souffrances continuent à nous transpercer le coeur...Cette ambivalence se rajoute à notre choc, choc du dècès, mais aussi un choc lancinant de vivre sans Lui, ....un petit poignard qui creuse un léger trou dans notre coeur, le sang s'en échappe imperceptiblement, mais s'échappe tout de même:::tel est mon sentiment, je sais que je ne suis pas forcément gaie en cet instant, mais mettons des mots sur notre douleur, ici, au moins nous le pouvons !!!

Courage...
_________________
me blottir dans tes bras, à l'abri de ce monde cruel...


Revenir en haut
pascaline


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 630
Localisation: nord
Féminin

MessagePosté le: Jeu 2 Sep - 22:46 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

je viens vers toi Valérie pour te dire que je t'envois un peu de mon énergie pour te soutenir ... je sais ce que tu ressens,je le ressens aussi... tout ce que tu dis est vrai...suis aussi au creux de la vague en ce moment, j'ai envi parfois de le rejoindre,comme il me manque.. le psychologue m'envoie voir un psychiatre, j'ai peur de devoir ressombrer dans les antidépresseurs...je pense à mon fils, je dois me battre et continuer pour lui...tu dois aussi continuer pour tes enfants,puiser de l'énergie dans le rire de tes enfants, dans leur innocence, quel age ont ils? je t'embrasse tendrement, courage à toi, à Ellie, merci d'être là malgré tout...

Revenir en haut
MSN
pascaline


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 630
Localisation: nord
Féminin

MessagePosté le: Lun 6 Sep - 20:49 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

Je suis fatiguée... mon tendre Sébastien me manque tellement... 9 mois et demi qu'il est parti..


Mon amour,j'entre dans une période anniversaire où il y a un an, tout basculait petit à petit, où je me suis arrêtée de travailler pour être à tes côtés: que je suis heureuse d'avoir pu être là prés de toi pour vivre tout qu'on pouvait encore vivre ensemble, même c 'était dur de te voir partir petit à petit, tu étais là....il va falloir bientôt affronter la grisaille de l'hivers et de l'automne puis le 23 novembre, ça fera un an....un an sans ta voix,sans ton regard plein d'amour posé sur moi ,sans tes bras qui me protègent.... j'ai l'impression que le temps s'est arrêté parfois...je ressents ton amour au fond de moi ce qui me donne surement la force de continuer à avancer et il a surtout notre fils Pierre que je dois protéger..Pierre qui me fait remarquer ma tristesse, ma fatigue et qui s'inquiète pour moi, j'ai honte que ce soit presque lui qui doive me porter... j'ai commencé les antidépresseurs, j'espère que cette béquille chimique m'aidera à remonter cette vague qui m'étouffe en ce moment...j'essaie de mener tant bien que mal ma barque dont je suis seule mettre à bord en ce moment mais je dois ramer et ramer pour ne pas me noyer.... Pierre est mon gilet de sauvetage....continue à me montrer la lumière mon tendre amour...


Revenir en haut
MSN
pascaline


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 630
Localisation: nord
Féminin

MessagePosté le: Ven 10 Sep - 10:32 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

Comme il me manque, comme je me sens vide et triste au fond de moi....

Revenir en haut
MSN
pascaline


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 630
Localisation: nord
Féminin

MessagePosté le: Sam 11 Sep - 09:28 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

je me sens seule sur mon fil....seule dans mon coeur,vide au fond de moi...comme il me manque... ma béquille chimique m'apaise un peu mais au fond la soufrance est la même...disons que cette béquille chimique m'aide à ne pas sombrer dans la noirceur ...je m'accroche à mon fils dont je suis extremement fière, aux rayons du soleil, à chaque parcelle de lumière ...un jour à la fois...il faut avancer, continuer à se battre pour survivre, continuer à faire vivre mon tendre mari à travers nous, au nom de son grand courage,de sa force, de son amour, de notre amour qui était plus fort que tout, il le faut...notre amour était immense , intense, c'est une force qui doit me porter car son amour est au fond de mon coeur... mais son absence est terrible à vivre... je dois protéger mon fils que j'aime plus que tout, mon rayon de soleil, mon précieux fruit de mon amour avec Sébastien...


une personne de l'asso du nord m'a contacté hier ,suite à ma demande faite fin juin, afin de me rencontrer...je vais y aller, de pouvoir parler à quelqu'un directement pourra sans doute me faire du bien...je rame, je rame....


Revenir en haut
MSN
cobra


Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2008
Messages: 1 435
Localisation: la Manche / 50
Féminin

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 06:46 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

tu n'es pas seule, sur ton fil....les béquilles chimiques, des 'périodes' très utiles; j'ai connu, aussi ;
accroche-toi à ton fils : il s'accroche à toi ! mais préservez-vous, si possible, une BULLE personnelle..........uniquement personnelle...

les personnes de l'assoc ? géniales ! cette assoc, c'est plus qu'une béquille : c'est une ressource.................

quand j'avais dit, fin 2009, à un soignant très compétent , que je m'étais trouvé des béquilles , elle m'a répondu : "Madame, trouvez-vous des ressources" !

douces pensées
_________________
je T'envoie mes sourires, les jours, où je me sens plus forte...


Revenir en haut
pascaline


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 630
Localisation: nord
Féminin

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 17:21 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

Merci Cécile pour ton message... j'espère que l'asso pourra aussi m'aider car en ce moment, j'ai tellement mal au fond de moi, je me sens perdue, découragée... oui heureusement j'ai mon fils et il est la raison de ma survie...


J'ai été voir ton fil ... je suis aussi de tout coeur avec toi...à bientôt, douces pensées


Revenir en haut
MSN
ELLIE


Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 639
Féminin

MessagePosté le: Mar 14 Sep - 07:47 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

Pascaline, non tu n'es pas seule ici sur ton fil.. c'est juste que des fois quand on es au fond d'une vague qu'on a si besoin de bras reconfortant, que le manque de ton mari est si présent, qu'on a besoin de reconfort tout suite, toute suite..  on n'es pas toujours tout suite disponible avec une réponse..
Je sens une grande force en toi, ton désir de fièrte, l'amour qu'avait ton mari pour toi est ton ressource et tu t'en rends bien compte.. mais tu sais aussi que c'est une ressource qu'il faut intérioriser pourqu'il devienne permanent puis qu'il n'est plus là physiquement et là tes antidépresseurs te soutiennent. Moi aussi j'ai pris des antidépresseurs, mais pas longtemps... par peur d'en devenir accro à vie et pourtant je sais que si vraiment cela ne va pas j'en reprendrais à nouveau... par peur de la dégringolade vers la dépression. Car si on perd notre masque, on s'isole de plus en plus et cela nous aidera pas...
Oui je pense que de pouvoir parler avec quelqu'un de cette association te fera du bien.. là bas au moins il y a des personnes qui savent que le deuil prend du temps, beaucoup de temps et ils savent que le simple écoute sans jugement est ce qui nous aide le mieux..
Là je vais te laisser, je suis au travail tu sais.. mais t'inquiète on lis ton fil et on es là..
_________________
Est-ce qu'il y quelquechose de plus beau que l'amour? Rien ne fait aussi mal que de le perdre.
Le chagrin ne se console pas, il se distrait.


Revenir en haut
pascaline


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 630
Localisation: nord
Féminin

MessagePosté le: Sam 18 Sep - 22:47 (2010)    Sujet du message: mon mari me manque... Répondre en citant

Merci beaucoup Ellie pour ton message.


Tout ce que tu dis est tellement vrai..c'est vrai que je viens de passer par des semaines de grand désaroi et quand c'est comme celà, qu'on appelle à l'aide pour ne pas étouffer, ne pas se noyer dans le chagrin, on aurait envi d'avoir des réponses tout de suite, des bras réconfortants...on s'accroche peut être un peu trop à des personnes qui se fatiguent...
j'ai beaucoup souffert et j'ai pris conscience, à force de me prendre des claques, à force de peut être de trop attendre des autres, que j'étais, comme me l'a dit Vette, seule maitre à bord et que les personnes de mon entourage n'était aussi pas forcement disponible tout de suite avec une réponse..


.c'est dur tout celà mais ça fait aussi réfléchir, beaucoup réfléchir...ça fait aussi grandir quand on arrive à redonner le petit coup de pied pour remonter doucement le gouffre dans lequel on sent qu'on s'enfonce.. les antidépresseurs me calment un peu nerveusement au bout de 15 jours...j'ai  pu beaucoup parler cette semaine avec des amies que j'ai appelé, avec une collègue, avec la personne de l'asso que j'ai rencontré hier, avec le medecin qui a suivi mon mari( et qui est devenue une amie), avec la troupe de théatre dans laquelle je me suis engagée pour m'aider à reprendre confiance ne moi, à me retrouver...tout celà m'a demandé de l'energie mais je l'ai fait et je me sens un peu apaisée d'avoir pu déposer par ci par là ma peine, ma souffrance, avec des personnes qui ont su m'écouter...je vous lis aussi les amis... je lis beaucoup les mots plein de sagesse de Vette...


c'est un vrai combat mais c'est aussi un cheminement...je me sens perdue , abandonnée sans mon tendre Sébastien.. son absence physique est trés difficile et plus le temps passe , plus la réalité de cette absence est intense...je prends conscience que je dois malgré tout continuer....comme tu le dis , Ellie, il faut intérioser cet amour car c'est ma ressource, à travers tout ce qu'on eu la chance de partager et de vivre ensemble...mais c'est dur...il faut surtout que je sois forte pour mon fils que j'adore et que je veux protéger.


Avec la personne de l'asso hier, ça s'est "bien passé", j'ai pu raconter mon histoire, déposer sans tabou ma souffrance sans me sentir jugée. Elle m'a rassurée par rapport à ce que je pouvais ressentir: par exemple  je me demande si j'ai le droit de pouvoir gouter à des moments de bonheur sans me sentir coupable...beaucoup de personnes se posent la même question... j'ai eu l'impression que ma vie était foutue, finie... mais je prends conscience qu'elle ne peut pas être finie pour mon fils et seulement maintenant, je m'autorise à penser que ma vie doit aussi continuer pour moi aussi.. il faut que je me recontruise mais je sais que ce sera long, trés long...


Aujourd'hui avec mon fils, je suis allée à la plage, on redoutait ce moment seuls (comme je l'explique sur le fil de Kim) sans Sébastien.. j'ai pensé à Cobra en me disant qu'il fallait qu'on puisse faire des choses sans attendre les autres,qu'on puisse ainsi s'entourer de cette bulle personnelle...mon fils sent que je remonte un peu la pente, il s'autorise sans doute à relacher un peu et est  déprimé...nous sommes heureux de notre journée car nous l'avons fait, nous savions que Sébastien serait fier de nous.. nous avons beaucoup parlé, profité de l'instant présent tout en sachant exprimé des souvenirs heureux passés sur cette plage avec son papa... des moments de vie qu'on doit poursuivre..


Merci aux personnes qui me lisent et qui déposent sur mon fil un peu de réconfort..


A bientôt les amis. Douces pensées


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:15 (2016)    Sujet du message: mon mari me manque...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 321, 22, 23  >
Page 1 sur 23

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group · Theme and Graphics by Tim Blackman
Traduction par : phpBB-fr.com