Vivre Son Deuil
Forum Independant / soutien aux endeuillés
  Groupes  ·  S’enregistrer ·    Profil  ·  Se connecter pour vérifier ses messages privés  ·   Connexion     

FAQ · Rechercher · Membres


23 ans après, deuil impossible

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> Suicides
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
fort


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2010
Messages: 3
Localisation: valmondois
Féminin

MessagePosté le: Mar 30 Mar - 10:20 (2010)    Sujet du message: 23 ans après, deuil impossible Répondre en citant

Bonjour,
Je viens de découvrir votre site et je m'en remets aux personnes qui pourraient m'aider. J'ai perdu mes 2 frères qui se sont suicidés en 1987 à quelques mois d'intervalle, et depuis ce temps, je n'arrive pas à faire mon deuil. J'y pense tous les jours et il m'arrive même de vouloir les rejoindre, mais je n'ai pas le courage d'aller au bout, en me disant que j'ai quand même mes enfants et petits-enfants. Je suis très triste de ce mal être. Vivant seule, je n'ai personne à qui me confier, et je pensais qu'avec le temps j'aurais fini par oublier. Rien ne laissait supposer que mon 2e frère se serait suicidé, car il était la joie de vivre. Mais après enquête nous avons bien eu confirmation que c'est un suicide. J'en ai même demandé le rapport.

Arriverai-je un jour à vraiment tourner la page? je n'y crois plus.
Mais dès que je n'ai pas trop le moral j'y pense tout le temps. Y aurait-il une personne qui pourrait me donner une réponse à ce mal de vivre. Je vous remercie de tout coeur.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 30 Mar - 10:20 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
titi


Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2009
Messages: 196
Féminin

MessagePosté le: Mer 31 Mar - 09:19 (2010)    Sujet du message: 23 ans après, deuil impossible Répondre en citant

Bonjour,


Bienvenue ici, façon de dire !




Je pense que ce qui fait que tu vas mal en ce moment, où que ça perdure avec intensité , c'est parce que tu as tout gardé pour toi, pendant des annees, pensant oublier, avec le temps.... mais on oublie jamais jamais jamais, j'ai fait cela pendant 2 ans et demi pour mon papa , j'ai essayé de ne pas penser à lui, essayer de fuir ma douleur, et ça ressurgi encore plus violemment...
Alors depuis toutes ces années je n'ose imaginer tout ce que tu as mis dans un coin de ton coeur, sauf qu'aujourd'hui ya plus de place, la douleur t'envahi.


Et quand on a une baisse de moral pour X raisons, les douleurs qu'on a, bien encré au fond de soi , ressurgissent aussi, enfin je pense.


C'est difficile de n'avoir aucun confident, rien que pour s'alléger un peu le coeur.


Ici tu peux écrire, parler de tes frères, c'est deja infernal de perdre un membre de sa famille par suicide mais 2 à la suite.... là il me manque les mots.
Peut etre parler d'eux, ou ecrire ici comme si tu t'adressais à eux, te soulagerais un peu.
N'hésite pas en tout cas , nous te lirons sans jugement et ici tout le monde connait le mot " souffrance ".


Quand à vouloir les rejoindre, c'est une chose que je comprends enormement, en tout cas cette envie d'abréger ce mal etre...
MAIS il y a tes enfants, petits enfants, il faut absolument te raccrocher à eux, comme tu le peux, je sais que c'est difficile à vivre quand tous les jours on veux vivre pour ses enfants et partir pour ne plus avoir mal... Ca faut l'affronter de plein fouet cette envie, pour pas te perdre dans ce gouffre ,
tu vas y arriver mais c'est sur il faut que tu te confie pour rompre la solitude qui n'aide pas non plus .


Courage et raccroche toi fort à tes enfants  et j'espere que dans quelques temps, tu respireras plus pour toi sans avoir mal au quotidien.


Titi
_________________
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre. Marc Aurèle


Revenir en haut
fort


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2010
Messages: 3
Localisation: valmondois
Féminin

MessagePosté le: Mer 31 Mar - 15:08 (2010)    Sujet du message: Merci à titi Répondre en citant

Merci pour ton encouragement, mais ce n'est pas facile. Car un suicide n'a rien à voir avec une mort naturelle. On ne s'y prépare pas et du jour au lendemain, on est anéanti. Alors qu'une mort naturelle je pense avoir fait le deuil de mon père, car quand j'y pense ça n'a rien à voir. Il était malade et il ne souffre plus.
Mes frères se sont suicidés à 6 mois d'intervalle, c'est sûrement ça le plus dur, d'autant que le 2e était la joie de vivre (du moins quand on le voyait).  Mais je ne peux pas en parler à mes enfants, ils sont grands, mais ne comprendraient pas ou mal, car ils étaient jeunes quand leurs oncles se sont suicidés. Alors je garde tout pour moi, et quand j'ai des moments de cafard, je pleure un bon coup et quand je vais mieux, j'y pense moins. Mais j'avoue que ça revient souvent. Je pensais qu'un jour j'aurais fini par oublier. Je ne peux plus regarder un film ou une fiction, car il y a toujours un petit quelque chose qui rappelle les mauvais moments, soit une ambulance, des pompiers, des expertises, brefs, tout est mauvais souvenir.

Peut-être que si je rencontrais un ami, j'aurais un peu d'affection et finirai peut-être par oublier tous mes malheurs. Je compatis pleinement avec toutes les personnes étant dans notre malheur.


Revenir en haut
titi


Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2009
Messages: 196
Féminin

MessagePosté le: Mer 31 Mar - 19:18 (2010)    Sujet du message: 23 ans après, deuil impossible Répondre en citant

Je sais que c'est difficile, je ne comparerais jamais aucune histoire ici, nous avons tous notre histoire, notre chemin de vie
mais la solitude je connais, et mon papa s'est suicidé ya 3 ans....


Courage, c'est difficile aussi de repondre et je n'ai peut etre pas les mots idéal, encore existent ils????


Essaie de parler ici si tu le veux meme si je sais que ca aussi c'est un pas difficile à faire, 
tout ce que je te souhaite c'est de t'alléger un peu en te confiant....
le reste je comprends tres bien comme ca fait mal .
Moi aussi tu sais je suis allée au centre commerciale il y a peu, pour une ampoule.... je passe au rayon abajour , je vois des lustres...et tout me reviens et j'ai du partir en larmes et j'ai pas pris mon ampoules, j'allume la TV serie avec suicide, je vois ma fille avec un collier trop sérré je pense à mon papa...


Difficile d'oublier , jpense pas qu'on oublie, faut juste s'alléger la douleur parce que c'est tres lourd à vivre d'etre le proche d'une personne suicidée, je sais que c'est tres dure .


courage pour tout, je ne sais trouver les mots, j'ai peur d'etre maladroite et ne veux pas l'etre ....


titi
_________________
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre. Marc Aurèle


Revenir en haut
fort


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2010
Messages: 3
Localisation: valmondois
Féminin

MessagePosté le: Jeu 1 Avr - 10:42 (2010)    Sujet du message: 23 ans après, deuil impossible Répondre en citant

Coucou

Je te souhaite beaucoup de courage, et je pense que ce doit être beaucoup plus difficile que moi, car c'est ton père, et moi "ce n'est que mes frères". Mais tu vois en parlant je ne pensais pas que les autres personnes étaient comme moi, à  savoir que la moindre petite chose du quotidien pouvait nous faire revivre les mauvais moments.
Quand je dis aux gens que je ne peux regarder, ni les Dr House, ni les Experts, ou les émissions de ce genre, tu comprends bien pourquoi. Même une cabine téléphonique me rappelle mon frère, car avant de se suicider il avait téléphoné d'une cabine. Les autopsies, je connais aussi, puisque je suis allée reconnaitre le corps, il s'était jeté dans la Seine en se tirant une balle dans la tête, le haut d'un pont, et son corps a été retrouvé un mois plus tard. On n'y croyait pas, puisqu'il était la joie de vivre (en apparence). Pendant des années, j'ai relu le rapport d'autopsie que j'avais demandé pour vraiment comprendre son geste.
Pas plus tard que la semaine dernière j'étais avec quelqu'un de ma famille qui a voulu regarder "une femme d'honneur" avec Corinne Touzet, je n'ai rien dit par politesse, mais je savais d'avance qu'à un moment il y aurait "du vécu" et ça n'a pas raté, 5 mn plus tard, on la voit quand un voyou lui passe une corde autour du cou pour l'étrangler. Eh bien c'était exactement la scène que mon premier frère a faite.
J'ai pas osé lui dire, car les gens ne comprennent pas, une fois je lui en avais parlé et elle ne comprenait pas qu'au bout de tant d'années, je n'oubliais pas.

Tu vois, sur ce site, on peut parler, et chacun comprend l'autre car on a vécu pareil. Je te souhaite beaucoup de courage, et si tu n'as pas le moral, on peut se le remonter à 2 ou plusieurs. Si tu ne vas pas bien, je suis à ta disposition, car j'avoue que c'est difficile si ça ne fait que 3 ans que ton papa est mort.
Je t'embrasse très fort


Revenir en haut
titi


Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2009
Messages: 196
Féminin

MessagePosté le: Jeu 1 Avr - 12:02 (2010)    Sujet du message: 23 ans après, deuil impossible Répondre en citant

Pour la TV, les infos, etc , comme je comprends cela !!! c'est très dur...


Je ne sais si c'est plus difficile, perdre ses 2 freres n'est pas plus simple à digérer à mon sens...on ne peut comparer.


Je t'envoie beaucoup de courage aussi, écrit si ça te soulage un peu, mais tu n'es pas seule ici, c'est une grande main à laquelle tu peux te raccrocher.


Moi je me plonge dans le silence en ce moment, cette réalité me fait trop mal et le suicide on n'y ai jamais préparé, ça n'aide en rien, ça laisse un tel chagrin de n'avoir rien pû faire, et je sais aussi que les moments d'autopsie sont un enfer!!! on se crois comme dans un film mais là on est les acteurs...et c'est horrible, ya des images qu'on ne peut oublier et vivre avec c'est aussi tres douloureux....


courage, plein de courage, tu te confie ça va t'alléger un peu j'espere.


bises et je te souhaite une douce journée 
_________________
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre. Marc Aurèle


Revenir en haut
loilou


Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2010
Messages: 5
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Avr - 11:32 (2010)    Sujet du message: 23 ans après, deuil impossible Répondre en citant

fort a écrit:
Bonjour,
Je viens de découvrir votre site et je m'en remets aux personnes qui pourraient m'aider. J'ai perdu mes 2 frères qui se sont suicidés en 1987 à quelques mois d'intervalle, et depuis ce temps, je n'arrive pas à faire mon deuil. J'y pense tous les jours et il m'arrive même de vouloir les rejoindre, mais je n'ai pas le courage d'aller au bout, en me disant que j'ai quand même mes enfants et petits-enfants. Je suis très triste de ce mal être. Vivant seule, je n'ai personne à qui me confier, et je pensais qu'avec le temps j'aurais fini par oublier. Rien ne laissait supposer que mon 2e frère se serait suicidé, car il était la joie de vivre. Mais après enquête nous avons bien eu confirmation que c'est un suicide. J'en ai même demandé le rapport.

Arriverai-je un jour à vraiment tourner la page? je n'y crois plus.
Mais dès que je n'ai pas trop le moral j'y pense tout le temps. Y aurait-il une personne qui pourrait me donner une réponse à ce mal de vivre. Je vous remercie de tout coeur.


Bonjour,
Votre message me touche énormément car j'ai perdu ma soeur il y a 19 ans maintenant. Je croyais avoir fait le deuil mais celui a ressurgi lorsque j'ai appris que mon père était condamné (maladie) en septembre dernier. Il nous a quitté récemment. Ma soeur s'est également suicidé et beaucoup de questions restent aussi pour moi sans réponse. Le deuil est une période très longue et perdre un frère ou une soeur est aujourd'hui encore peu reconnu. On pense souvent aux parents eux qui ont perdu leur enfant mais les frères et soeurs qui restent sont souvent oubliés dans un tel drame. Je vous souhaite beaucoup de courage et vous conseille de lire l'ouvrage "Vivre sans toi" de Gabriel Fauré. Au plaisir de vous lire. Cela fait du bien de parler à des personnes qui ont vécu le même drame. A bientôt
_________________
à mes chers disparus


Revenir en haut
sywo


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2013
Messages: 7
Localisation: Le Bourget
Masculin

MessagePosté le: Lun 17 Juin - 13:14 (2013)    Sujet du message: Salut Répondre en citant

Salut, si tu as besoin de d'aide ou de conseils, je t'invite à aller faire un tour sur un site de soutien moral que j'ai découvert il y a peu, il y a de nombreuse personne rencontrent toutes sortes de problèmes, il y a une sorte de chat, c'est très bien
http://www.sympathy-world.com/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:37 (2016)    Sujet du message: 23 ans après, deuil impossible

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> Suicides Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group · Theme and Graphics by Tim Blackman
Traduction par : phpBB-fr.com