Vivre Son Deuil
Forum Independant / soutien aux endeuillés
  Groupes  ·  S’enregistrer ·    Profil  ·  Se connecter pour vérifier ses messages privés  ·   Connexion     

FAQ · Rechercher · Membres


Ma moitié est mort subitement il y a 17 jours...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Petitereine


Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2010
Messages: 5
Localisation: MONTPELLIER
Féminin

MessagePosté le: Ven 19 Mar - 12:03 (2010)    Sujet du message: Ma moitié est mort subitement il y a 17 jours... Répondre en citant

J'ai 58 ans, une nouvelle rencontre il y a de cela 4 ans, après quelques années de vie seule, suite à un divorce... Un vrai coup de foudre, je n'aurais jamais cru que cela puisse m'arriver à mon âge.... 3 ans de vie commune et de pur bonheur : de l'amour, rien que de l'amour de part et d'autre... Des voyages, une maison ensemble, un projet de mariage pour cette année... Des projets, plein de projets.... Il est devenu ma moitié et j'étais la sienne, nous ne faisions plus qu'un dans une totale harmonie.... C'était si beau et la vie ne m'ayant pas tellement gâtée du côté amoureux jusque là, que souvent je me disais que c'était trop beau, que je rêvais et que j'allais me réveiller....
Eh bien le réveil a bel et bien eu lieu : un soir, en rentrant du travail (lui était retraité), je l'ai trouvé sans vie à la maison, terrassé par un infarctus.... L'après midi, il faisait beau beau et chaud ce jour là, après un hiver plutôt rude pour la région, il avait voulu travailler dans le jardin... Les outils étaient dispersés ça et là...
Je n'ai pas besoin de vous parler du choc, de la souffrance, de la colère, de la dépression qui a suivi..... Sans compter que j'ai du quitter presque tout de suite cette maison achetée ensemble, mais financée uniquement par lui, dans l'attente de la vente de ma propre maison, vente qui devait me permettre de lui racheter ma part... Nous n'avons pas eu le temps de finaliser cette transaction qui m'aurait permis de garder cette maison aménagée et décorée ensemble, cette maison que nous aimions tant....
A la souffrance de la perte de celui qui était mon souffle de vie, s'ajoutait le déchirement de quitter là, les jours qui ont suivi, le lieu de vie que nous avons créé ensemble... Les héritiers étaient pressés....

Aujourd'hui, 17 jours après, je me retrouve seule dans mon ancienne maison, et je me demande comment je vais pouvoir continuer à vivre. Je crois que personne ne peut imaginer la souffrance et le désarroi dans lesquels nous sommes dans ces circonstances... Non personne qui n'a déjà vécu cela....  je sais maintenant ce que peuvent ressentir les pères et mères qui perdent un enfant, les personnes qui perdent un conjoint après 20,30,40... ans de vie commune.... Je connais le vide... le manque... le denni... Ce n'est pas possible, c'est un cauchemar et je vais me réveiller....

Je crois en la vie après la mort, je sais donc qu'il est vivant sous une autre forme, j'ai lu des livres sur l'errance des âmes dans les lieux où elles ont vécu, près des êtres qu'elles ont aimés, je pense qu'il est près de moi, mais ma souffrance et mon chagrin m'empêchent de le sentir et je lui en veux par moment de m'avoir quittée ainsi, alors que je sais bien qu'il n'a pas choisi....
Je sais aussi que ma souffrance l'empêchera de quitter cet entre deux mondes dans lequel il se trouve et que je dois retrouver ma sérénité pour le libérer.... Je sais  tout cela, mais je n'y arrive pas.... c'est dur, trop dur, je n'ai pas le courage.... c'est le vide, le trou noir... Heureusement j'ai deux enfants adorables qui me soutiennent et m'empêchent de me laisser aller complètement au désespoir.... Je ne veux pas leut faire subir ce que je subis... Mais je dois avouer que l'idée de disparaître moi aussi m'a effleurée...

Je suis venue sur ce forum pour essayer de trouver un peu d'aide... D'autres personnes subissent où ont subi cette souffrance inexprimable puisque la mort est notre sort à tous, alors les témoignages de ceux qui sont sortis forcément de cette impasse et qui ont réussi à reconstruire sans l'être cher, me seraient précieux... S'en sort-on ? comment ? Au bout de combien de temps ?
Je suis déchirée, je suis devenue un squelette, je ne peux plus manger, je me vide... Je suis sous traitement homéopathique, en arrêt de travail, mais je dois reprendre lundi et je me demande si je pourrai....

Merci pour votre aide précieuse....
Jacquie   


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 19 Mar - 12:03 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rico


Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2008
Messages: 456
Localisation: Yvelines
Masculin

MessagePosté le: Ven 19 Mar - 21:12 (2010)    Sujet du message: Ma moitié est mort subitement il y a 17 jours... Répondre en citant

Bonjour Petitereine, désolé mais je ne peux pas te dire comment faire, je peux juste te dire comment ça s'est passé pour moi.
J'ai moi aussi perdu ma moitié il y a bientôt un an et demi, j'ai vécu ce cauchemard éveillé quotidien, je te plains du fond de mon coeur, c'est tellement dur et cruel.
Dans un premier temps je me suis efforcé de lui survivre pour notre fils, pour ne pas le laisser tout seul. Pendant un an je n'ai rien fait d'autre que rester en vie, le travail m'y a aidé car il procure une certaine routine qui empêche de trop penser. Les larmes aident aussi, j'en ai fait des rivières...
Aujourd'hui ce n'est plus aussi violent, je pleure tjrs mais je n'ai presque plus ce truc qui essaye de sortir de ma poitrine. Ce n'est tjrs pas l'envie de vivre qui m'étouffe mais je n'ai plus autant envie de mourrir. Je recommence tout doucement à envisager l'avenir...
Je crois que j'ai accepté sa mort, que j'ai arrêté de pleurer pour elle (bien que ça revienne parfois) et que maintenant c'est ce vide dans mon coeur qui m'attire vers le fond.
"Comment s'en sortir?", je crois que la question c'est plutôt "Comment surmonter tout ça?" et la réponse je ne la connais pas, il se pourrait d'ailleurs qu'elle varie selon les individus.
Si je me risquais juste un conseil pour cette terrible période que tu traverse ce serait une phrase de Jaja: "Chaque jour à la fois", pense pas encore à demain, attends d'avoir un peu "digéré".
Dis toi que tes gosses comptent sur toi, c'est ta meilleure raison de rester en vie je crois.
Accroche toi et peu importe si tu te retrouve dans des états pitoyables, si tu te sens plus bas que terre, tu te releveras un jour.
Prends soin de toi en attendant, courage...
_________________
Da ma la boge sama diabar.


Revenir en haut
ELLIE


Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 639
Féminin

MessagePosté le: Mar 23 Mar - 08:28 (2010)    Sujet du message: Ma moitié est mort subitement il y a 17 jours... Répondre en citant

Bonjour Petitereine, je me joins à Rico pour t'acceuillir sur ce forum ou nous sommes beaucoup à être dans la même douleur.
Des témoignages tu en trouveras sur ce site...quant à moi je me suis accrochée à ce forum comme si c'était une bouée de sauvetage... j'ai perdu mon conjoint après 20 ans de mariage..
Je suis désolée d'apprendre que tu n'a pas pu rester dans votre maison... c'est une douleur qui s'ajoute à ce que tu as a vivre. Et cela va être très très dur, c'est encore si récent pour toi...
"Je crois que j'ai accepté sa mort, que j'ai arrêté de pleurer pour elle (bien que ça revienne parfois) et que maintenant c'est ce vide dans mon coeur qui m'attire vers le fond."
Je me permets de recopier cette phrase de Rico car je le vis exactement pareil...on passe par différents stades: dépression, culpabilité et oui aussi la colère .. moi aussi j'ai connu un moment ou j'étais presque en colère avec mon mari tandis que je savais très bien qu'il aurait voulu vivre, lui, à 41 ans..
Mais je suis aussi arrivée à accepter que mon mari n'est plus là et je croyais pourtant que jamais, jamais j'y arriverais.. ce sentiment de ne plus avoir envie de vivre m'a habité pendant deux ans et je crois sincèrement que si je n'avais pas eu mes enfants je ne serais plus là..toi aussi tu as tes enfants.. dis nous quel age ils ont ??
Il n'y a pas de remède, pas de miracle.. un deuil fait terriblement, inpensablement mal.. j'espère qu'au travail tu sera entourée de gens qui vont essayer de comprendre par où tu passes..et n'hésite pas à venir ici pour exprimer ta douleur.. et aussi pour lire les témoignages.. pour savoir que tu n'es pas seule dans ce que tu traverses..
Tendres pensées

_________________
Est-ce qu'il y quelquechose de plus beau que l'amour? Rien ne fait aussi mal que de le perdre.
Le chagrin ne se console pas, il se distrait.


Revenir en haut
sweety


Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2010
Messages: 1
Localisation: franche comté
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Avr - 09:37 (2010)    Sujet du message: j'ai perdu l'amour de ma vie le 14 mars 2010 Répondre en citant

bonjour moi aussi j'ai perdu l'homme de ma vie le 14 mars 2010 il etait en voyage en inde le samedi soir je lui ai telephoné 22 h je raccroche et le lendemain matin je reçois un appel pour me dire que mon amour est mort dans la nuit il etait ressorti en ville en scooter et un camion l'a percuté etant de nationalité ivorienne son corps a été rapatrié en cote d'ivoire je ne l'ai pas revu il a été enterré le 27 mars et moi je n'ai pas pu aller au funerailles n'ayant plus de passeport mais sa famille me tel tous les jours  ..... bref l'amour de ma vie n'est plus la et c'est horrible j'ai plus gout à rien sans lui je n'ai plus que des photos des souvenirs toute les nuits je reve qu'il vienne me rejoindre dans mes reves mais pour l'instant il n'y a rien. Tout me fait penser à lui j'ai l'impression de ne pas etre comprise plus jamais je ne pourrais lui dire je t'aime , plus j'amais je ne connaitrais l'amour...... je ne fais que regarder ses videos ses photos tous les jours .tous les samedi soirs c'est dur ce soir ca fera 1 mois qu'il est parti et c'est terrible je n'arrive pas a accepter

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Petitereine


Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2010
Messages: 5
Localisation: MONTPELLIER
Féminin

MessagePosté le: Dim 11 Avr - 19:41 (2010)    Sujet du message: Merci pour vos réponses Répondre en citant

Je vous remercie pour vos témoignages et vos encouragements. Je ne suis pas hélas la seule à subir la perte d'un être cher, cela arrive tous les jours à tous les instants dans le monde. Ce vide incroyable qui nous reste.... Réaliser qu'il ou qu'elle n'est plus là à tout jamais semble relever de l'impossible... il a été incinéré.... son corps a disparu... Je me demande quand j'arriverai à réaliser qu'il ne reviendra jamais... Jamais, ce mot me fait frémir... Mes amis sont présents, au travail, tout le monde est formidable et compréhensif avec moi, mes enfants (29 et 23 ans) sont loin de moi physiquement, mais me téléphonent tous les jours, m'entourent de leur amour... Eux, ils ne sont pas près de moi, mais je peux les imaginer chez eux en train de vaquer à leurs occupations, je peux les entendre au téléphone ou leur parler sur Skype en les voyant... Lui, non.... Il est nulle part, il n'existe plus...  
Grâce à cet entourage j'arrive à minimiser ma souffrance.... Mais c'est le soir, quand je me retrouve seule.... alors je lis, encore et encore... Des livres sur la Vie après la mort, l'Au delà, et tout cela m'aide, car je fais un vrai travail spirituel.
Je me dis que ce n'est pas possible qu'il puisse nous arriver quelque chose d'aussi terrible sans que cela ait un sens , que ce n'est pas le hasard qui décide de frapper telle ou telle personne...  Puisque nous on est là, on doit continuer de vivre : alors chacun doit trouver sa motivation. C'est vrai que moi aussi je pense que plus jamais je ne pourrai aimer... il est dans mon cœur pour toujours.... Mais aimer un souvenir, une image, une âme qui vit dans une autre sphère (si c'est le cas...) cela suffit-il pour continuer de vivre ? L'amour sans contact physique, sans voir, entendre, toucher l'autre.... Est ce possible ? Car pour moi, vivre sans aimer ce n'est pas vivre. La vie, c'est avant tout l'amour, nous le cherchons tous toute notre vie et il n'y a que l'amour qui nous rend heureux : celui de l'homme ou de la femme qui partage notre vie, celui de nos enfants, de nos parents....
Pour le moment, je cherche à m'élever au dessus des évènements par la spiritualité : c'est mon moyen de légitime défense, je n'ai pas trouvé autre chose... Et il est vrai que la méditation, un travail avec la lumière, ça m'aide beaucoup : comme si je montais au dessus des nuages pour voir le soleil... Même si c'est irréel, illusoire, je survis grâce à cela... Et que demande-ton à part survivre après un peu plus d'un mois de souffrance ?
Quand commence-t-on à retrouver le goût de faire les choses après la disparition d'un être cher ? car je suppose que vous avez tous connu cela : la perte du goût.... Mes amis m'invitent, je sors, je vais partir une semaine à Paris chez mon fils... Mais je fais cela comme une automate, je m'oblige, mais le goût... Ce goût que j'avais de faire tout cela avec Lui, j'ai l'impression qu'il a été incinéré avec lui... Peut-il renaître ?
Je vous embrasse à tous
Jacquie  


Revenir en haut
Petitereine


Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2010
Messages: 5
Localisation: MONTPELLIER
Féminin

MessagePosté le: Dim 11 Avr - 19:56 (2010)    Sujet du message: Ma moitié est mort subitement il y a 17 jours... Répondre en citant

Bon courage à toi Sweety : Oui, je pense qu'il faut beaucoup de temps pour accepter et pour retrouver ce goût dont je parle plus haut. Cela ne fait qu'un mois et tu peux regarder ses photos et vidéos ? Je t'avouerai que personnellement, j'ai toutes les photos de nos voyages, les diaporamas sur des CD  et je n'ai encore pu me résoudre à les regarder... Cela ne ferait que renforcer ma souffrance... Je préfère encore attendre... Je n'ai qu'une photo de lui en fond d'écran et dans ma chambre et chaque fois que je les regarde, je pleure... Mais nous, nous sommes là, nous devons vivre, alors attendons que le temps passe (Ne s'est-on pas plaint plus d'une fois quand tout allait bien que le temps passait trop vite ?) Alors il passera vite maintenant aussi et un jour nous renaîtrons à une autre vie sans lui... Ne nous reste-il pas que l'espoir ?
Je t'embrasse


Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Déc - 21:07 (2010)    Sujet du message: Ma moitié est mort subitement il y a 17 jours... Répondre en citant

Chère Jacquie, je réponds (de façon peut-être abrupte) à ta dernière question:"Ne nous reste-t-il pas que l'espoir?"

Tout dépend de ce que tu inclus dans le terme "espoir". Si tu te places dans l'optique d'un au-delà, c'est-à-dire d'une vie après la vie, je ne sais pas.
C'est, me semble-t-il, ainsi que tu ressens les choses. Je te souhaite, du fond du coeur, de garder cette vision si c'est elle qui te permet de continuer ta route.
Si tu te places dans la vie terrestre, celle que nous suivons tous, je peux t'assurer qu'il est possible de se reconstruire soi-même au bout d'une longue période d'errance.

Depuis le fatal mois de mars, comment survis-tu? si je puis me permettre cette question... car ce doit être très difficile pour toi... Douces pensées de Vette
_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
pascaline


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 630
Localisation: nord
Féminin

MessagePosté le: Mer 22 Déc - 23:39 (2010)    Sujet du message: Ma moitié est mort subitement il y a 17 jours... Répondre en citant

Bonsoir Jaquie


je suis assez touchée par ce qu'il t'arrive et tout ce que tu peux dire, je sais hélas ce que c'est .. ça fera  13 mois demain que mon mari est décédé des suites d'un cancer.. il était aussi ma moitié, mon amour, notre amour était si fort et fusionnel... ce qui m'aide à encore tenir debout aujourd'hui c'est mon fils , mon travail, le soutien de mes amis mais surtout la force de cet amour que j'ai vécu avec mon mari , que j'ai eu la chance de vivre et qui est ancré en moi. Je l'aime toujours autant et ne cesse de lui dire quand je regarde sa photo et c'est pour cet amour et celui que j'ai pour mon fils que je me suis battue pour survivre, que j'essaie de tout faire pour me redresser afin de continuer à trouver la force pour poursuivre le chemin...Tu as raison d'accepter les invitations de tes amis, même si tu as l'impression d'être une automate, tu le fais, tu restes en vie et ça c'est important..je dirais que je souffre toujours autant, que j'ai encore du mal à accepter, on ne peut qu'apprendre à vivre avec cette souffrance qui est tantôt plus vive, parfois plus apaisée aussi... cependant j'avance doucement...je pense sans cesse à cette belle image de Vette qui dit "le chagrin est un escalier circulaire", c'est bien vrai... parfois comme m'a aussi doit Marie Christine,, tu t'essoufles, tu as besoin de faire une pause sur un palier mais l'important ,même si c'est doucement, c'est de continuer le chemin , de continuer à croire en  la vie ...ce qui donne de l'espoir... douces pensées pour lui, je t'embrasse


Revenir en haut
MSN
Petitereine


Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2010
Messages: 5
Localisation: MONTPELLIER
Féminin

MessagePosté le: Jeu 23 Déc - 15:47 (2010)    Sujet du message: Ma moitié est mort subitement il y a 17 jours... Répondre en citant

Merci à Yvette et Pascaline pour vos messages. Cela fait maintenant 9 mois et bien sûr la souffrance est toujours là... surtout à l'approche des fêtes, mon 1er Noël sans lui m'angoisse... J'ai fait beaucoup de choses seule, choses que nous faisions à deux... Certains réagissent à la souffrance par l'enfermement, pour moi, c'est le contraire, je réagis par l'activité, l'activité qui me permet de ne pas penser... Mais je refoule et de temps en temps, quand tout ressurgit, je m'effondre... Oui, Yvette, je crois en une vie dans l'au delà, et depuis le décès, je me pose beaucoup de questions sur le sens de la vie, de la mort, je me dis que nous perdons beaucoup de temps sur terre à des futilités, alors que nous devrions nous préparer à cette autre vie qui nous attend.... Je me rends compte que la vie sur terre n'est qu'un passage, presque une illusion, et que la réalité est dans la vie après la mort... quand je dis cela à ma fille, elle me dit que je suis dépressive et que je devrais me faire aider par un psy.... Peut être que c'est ce que je devrais faire, car je n'accepte toujours pas cette séparation... Le bouddhisme qui préconise le détachement est peut être dans le vrai.... Mais vaut-il mieux aimer et souffrir ou ne pas aimer pour ne pas subir la douleur de la séparation ?
Je vous souhaite de bonne fêtes en famille avec ceux que vous aimez.... Oui, il vaut mieux aimer....


Revenir en haut
Marie-Christine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 984
Localisation: Nord
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Déc - 02:30 (2010)    Sujet du message: Ma moitié est mort subitement il y a 17 jours... Répondre en citant

Bonsoir Jacquie
Je suis d'accord avec toi,il vaut mieux aimer,c'est humain,naturel.Bien que mon fils en a souffert d'avoir aimer sincèrement,surtout dans sa vie privée...c'est ce qui l'a détruit et perdu à tout jamais...dans sa vie,l'amour était à sens unique...il a eu la malchance d'avoir trop aimé,d'y avoir cru...sans retour de tout l'amour qu'il a donné.Bien sûr et heureusement,il a connu le grand amour,il était très jeune,leur amour a duré 14 ans,jusqu'à ce qu'elle décide de partir avec un autre...c'est comme ça....c'est la vie...néanmoins,la vie de Frédéric n'avait plus de sens pour lui,il était anéanti par cette rupture,elle était le grand amour de sa vie...J'en ai voulu à sa compagne,puis avec le recul,surtout depuis que Frédéric nous a quitté,je la remercie de l'avoir aimé,de lui avoir fait vivre ce bel amour.
Oui,aimer!!!Aimer ses enfants,ses parents,sa femme,son mari,ses amis,les animaux,la nature,etc...Ne pas s'attarder sur des futilités...Aimer autour de soi,ne faire que le bien!!!
De tout coeur avec toi,je t'embrasse
Douce pensée pour ton ange
_________________
Les mères tiennent leurs enfants par la main un certain temps,mais elles les ont dans leur coeur pour toujours.J'aurai tant aimé tenir ta main encore plus longtemps mon grand,tu me manques mon fils.Tu es là avec moi pour l'éternité.Je t'aime mon ange


Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Ven 24 Déc - 15:02 (2010)    Sujet du message: Ma moitié est mort subitement il y a 17 jours... Répondre en citant

Il vaut mieux aimer... On prend le risque de souffrir, oui!... Mais que serait la vie sans Amour!

_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
pascaline


Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2010
Messages: 630
Localisation: nord
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Jan - 22:20 (2011)    Sujet du message: Ma moitié est mort subitement il y a 17 jours... Répondre en citant



Revenir en haut
MSN
Petitereine


Hors ligne

Inscrit le: 19 Mar 2010
Messages: 5
Localisation: MONTPELLIER
Féminin

MessagePosté le: Lun 15 Aoû - 20:39 (2011)    Sujet du message: 17 mois après Répondre en citant

Bonjour à tous ceux qui m'ont soutenue
Voilà 17 mois que mon compagnon m'a quittée et je voulais vous parler du chemin qui a été le mien pendant tout ce temps...
Après avoir pleuré, souffert et avoir été malade (une angine laryngite avec beaucoup de fièvre pendant une semaine, moi qui ne suis jamais malade habituellement...)je me suis dit qu'il fallait que je m'en sorte. Je suis allée voir une psychothérapeute qui m'a permis de trouver en moi les ressources pour faire face.... Et cela en deux séances seulement !

J'ai toujours eu une nature mystique, je me suis intéressée à la spiritualité très jeune et j'ai fait appel à la lumière et la lumière m'a ouvert les yeux, sur le sens de la vie, de la mort, et surtout sur le sens de l'épreuve que je venais de subir.
Et puis, ma nouvelle vision du monde est apparue... J'ai eu envie d'aller plus loin, le 1er livre qui m'a beaucoup aidée a été : "Le livre Thibétain de la vie et de la mort" de Sogyal Rinpoché. J'ai lu d'autres livres, j'ai appris à méditer et j'ai ainsi découvert beaucoup de choses en moi sur le pourquoi de notre vie sur terre. Mon cher disparu ne me manque plus, il vit en moi, comme je vis en lui dans cet univers ou nous sommes tous UN, reliés les uns aux autres par la loi d'Amour.

Comme je suis en plus curieuse, j'ai voulu encore aller plus loin et j'ai découvert la physique quantique qui explique notre monde physique issue d'une énergie puissante et intelligente... J'ai appris que nous sommes les créateurs de ce monde et de tout ce qui nous arrive. J'ai appris que par nos pensées positives et pleines d'amour, nous pouvions nous créer un avenir meilleur et cela devient mon travail... Ce travail qui enfin me comble et m'apporte le bonheur après lequel j'ai couru toute ma vie... On peut être heureux avec un homme ou une femme, des enfants, certains plaisirs, mais ce bonheur dépend de quelqu'un ou quelque chose d'extérieur à nous, alors il est éphémère... Le bonheur que j'éprouve actuellement est intérieur à moi, il me relie à la Source Divine et je n'ai jamais été comblée jusqu'ici par les "bonheurs" que m'a donnés la vie comme je le suis pat celui-ci... Pourtant j'étais heureuse avec mon compagnon, oui mais, avec un vide... celui de l'Ame...

Voilà ce que je voulais vous dire : toute épreuve dans la vie a un sens et doit nous permettre d'évoluer. Nous ne devons jamais baisser les bras, car nous avons plus de puissance en nous que nous le pensons ! Nous avons des possibilités infinies qui bien souvent, hélas n'apparaissent qu'en cas de difficultés... Hélas, ou heureusement ? Sans les aspérités des rochers, un alpiniste ne pourrait escalader une montagne...
Pour moi, c'est la spiritualité qui m'a sauvée, car elle était en moi depuis toujours et attendait le moment opportun pour se manifester pleinement. Pour vous, ce sera peut être autre chose et en montant au dessus de votre souffrance, vous trouverez, car vous avez été doté, comme tout être humain d'infinies possibilités pour faire face et avancer...
Je vous envoie beaucoup de lumière et d'amour.
Jacquie  Very Happy


Revenir en haut
Marie-Christine


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 984
Localisation: Nord
Féminin

MessagePosté le: Jeu 18 Aoû - 16:41 (2011)    Sujet du message: Ma moitié est mort subitement il y a 17 jours... Répondre en citant


_________________
Les mères tiennent leurs enfants par la main un certain temps,mais elles les ont dans leur coeur pour toujours.J'aurai tant aimé tenir ta main encore plus longtemps mon grand,tu me manques mon fils.Tu es là avec moi pour l'éternité.Je t'aime mon ange


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:42 (2016)    Sujet du message: Ma moitié est mort subitement il y a 17 jours...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group · Theme and Graphics by Tim Blackman
Traduction par : phpBB-fr.com