Vivre Son Deuil
Forum Independant / soutien aux endeuillés
  Groupes  ·  S’enregistrer ·    Profil  ·  Se connecter pour vérifier ses messages privés  ·   Connexion     

FAQ · Rechercher · Membres


Croire, vouloir, espoir,...et survie..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
celOu


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 10
Localisation: Belgique
Féminin

MessagePosté le: Mer 17 Mar - 06:32 (2010)    Sujet du message: Croire, vouloir, espoir,...et survie.. Répondre en citant

Hello tout le monde Wink

Ce n'est pas ce genre de forum que j'ai l'habitude de fréquenter..Une première dont je me serais bien passée..comme vous tous d'ailleurs.

Je suis une petite Bruxelloise de 18 ans et j'ai toutes mes dents..C'est pas pour autant ce qui me rend prête à survivre à sa perte,...
Je viens d'une "toute" petite famille très liée..se composant d'un frère de 29 ans habitant à Paris, d'une soeur de 33 ans vivant aux Etat-Unis et de ma petite maman...Les ressentis des uns deviennent les ressentis des autres,
Mon géniteur, je n'ai plus aucun contact avec lui depuis 3 ans...Autant dire que dans un sens il est inexistant..

Lorsque maman appris qu'elle était atteinte du cancer en 2006, les liens ont été encore plus forts, plus intenses..
Quand je l'ai appris, c'est passé d'une oreille à l'autre.. 
Le cancer du col de l'utérus était une maladie guérissable, comme il peut l'être d'ailleurs.
Maman suivit plusieurs cures de chimios, de radiosthérapies, de rayons,...
Quelque mois aprés, mam était en rémission..
Mais cela n'a pas duré, le mois suivant cette saloperie revenait...et pas sans conséquence..
Mam continua la chimio, le manque de force se ressentait de plus en plus,
en juillet 2009, je la vois encore..le jour de mon anniversaire assise sur sa chaise gigotant sur Cloclo, mais ne sachant déjà presque plus se déplacer,
elle arrêta de prendre la voiture,..Elle commença à passer ces journées au lit, le pot à coté du lit suivis peu aprés,..
Malgré cela et les aproximations des medecins, l'espoir était toujours là autant pour elle que pour nous.
Nous avons passé noël 2009 du mieux possible sachant qu'elle ne serait sans doute plus avec nous au prochain!
Difficile de vivre normalement sachant les prognostiques,
je ne voulais pas y croire même si son état général descendait en flèche,
A partir du 21 janvier 2010, j'ai eu beau lui préparer tout ces petits plats favoris, rien ou presque ne passait...
Ma soeur rentra le 25, le 26 nous avions rendez-vous chez le medecin, il lui fit sa chimio, et mam fut hospitalisée..Le 26
Sonde alimentaire par le nez ne sachant plus se nourrir, elle était encore très éveillée, parlait, souriait, rigolait, disait qu'elle allait reprendre des forces,..
Le lendemain, le 27, elle commença à être très fatiguée, et je commença à devoir l'aider à aller aux toilettes,
le 28, on la changeait de chambre pour la mettre dans une chambre plus calme, cette journée restera à jamais gravée en moi comme les suivantes..
Elle a commencé à avoir vraiment beaucoup beaucoup de mal à aller aux toilettes, j'en venais à presque la portée, cette aprés midi là elle fit ces besoins sans s'en rendre compte par terre sur le chemin de la toilette..Ce fut pour elle un coups de massue...
Une diarhée insupportable suivie, faisant qu'elle devait aller aux toilettes toutes les 15 minutes, elle refusait le langue..
Nous n'avons pas pu rester cette nuit là parce qu'elle était en chambre double, nous avons pourtant tout tenter..
Quand nous sommes revenus le lendemain matin, mam dormait, sa compagne de chambre nous dit que mam s'est levée toute la nuit en direction des toilettes..
Qu'elle n'appellait pas les infirmières, qu'elle ne voulait pas déranger, ennuyer,...(Du maman..)
Mam a dormit presque toute la journée, se réveillant juste pour aller aux toilettes et dire quelques phrases, et anecdotes..
La diarhée ne s'arrêtait pas,
Ce jour là, le 29, nous avons changé de chambre et pris une chambre seule pour pouvoir rester prés d'elle la nuit..Mon frère rentra de Paris le soir même!
Ces deux nuits furent attroces...Et les images sont là pour me le rappeller...
Maman finit par partir le 31 décembre dans une souffrance attroce, nous étions auprés d'elle..
Cette image hante mes nuits, mes journées,...Et je ne pleure pas, rien ne sort..
Je n'ai plus fait une nuit entière depuis le 31 décembre, je n'en peux plus de fatigue morale, physique.
En ce moment, je suis chez ma soeur pour 3 mois, nous rentrons à Bruxelles début juin, vider l'appartement de mam, m'en trouver un, et régler tout ce qui ne l'est pas encore.
J'ai si peur, tellement peur...de me retrouver seule face à moi même, j'ai l'impression que je n'en aurais jamais la force, le courage..
Mam me manque et les regrets me hantent comme les images..
Je n'ai pas fait tout ce que j'aurais pu, je n'ai pas toujours eu une bonne relation avec mam, je lui ai dis le 26 septembre: "Maman, arrêtes de pleurer", je m'en voudrais à jamais de lui avoir dit ça à elle qui ne craquait jamais, qui s'est toujours toujours battue et qui 15 minutes encore avant de partir nous a dit, j'espère que ça ira mieux maintenant"...

C'est toute une stabilité, une protection et tout ce qui fait qu'une maman est ce qu'elle est, ce qu'elle apporte qui s'envole..

J'aimerais tant qu'elle m'envoie un ou deux mots..Juste que je sache si elle est bien maintenant, si elle nous voit, si elle est fière de moi, si elle sait et si elle m'a entendu lui crier je t'aime quand ces deux yeux se sont fermés...
Un câlin, un bisou,...
Juste qu'elle revienne même le temps de quelques secondes,
Je lui aurais donné ma vie sans hésiter si j'avais pu, c'est tellement injuste, elle aimait tant la vie malgré toutes les épreuves surmontées..
Les soirs où elle n'a pas mangé pour qu'on mange à notre faim, les soirs oú..., les jours oú.., les mois oú...
Mon beau père a heureusement su la rendre heureuse ces 6 dernières années..c'est tellement injuste qu'elle ne puisse pas en profiter encore...

Pfiiiuuuuuu, c'est dur, vraiment vraiment vraiment vraiment difficile et je le dis ici...pour la première fois,
pour la première fois, je cède, je cesse de faire la forte, de garder même si certaines le sont encore.
Je me sens sans défense dans un monde sauvage..


Merci à ceux qui ont eu le courage de me lire, et courage à vous dans votre acceptation, "guérisson",..
Je ne sais pas si ça m'a fait du bien ou pas, tout est flou,...  


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 17 Mar - 06:32 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maman de Carlos


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2009
Messages: 535
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Mer 17 Mar - 21:53 (2010)    Sujet du message: Croire, vouloir, espoir,...et survie.. Répondre en citant

Je viens de lire tout ton mesage et je viens te dire que je suis de tout coeur avec toi et ta maman

Escuse moi d'ecrire mal le français mais je suis portugaise et j'ai perdu mon fils de 34 ans a cause de negligence medicale.

Il etais malade avec un limphome et entraitement de chimioterapie mais il etais a la moitiez de son traitement et tout se passais bien il etais tres content que son traitement se passais bien: Je l'ai perdu en 24 heures sen que on s'atende.
Il a fait un choc septique suite a une infection que le medecin n'a pas vue.

Tu est tres jeune pour perdre ta maman
C'est tres important une maman et irranplacable aussi

Quelle age avais ta maman? coment s'apelle elle?

Viens toujours nous parler quand tu sens la necessitez. Nous t'ecouterons et te repondront

Mes plus douces pensées pour ta maman

pour toi et ta maman


Maria Manuela maman de Carlos Alexandre
_________________
J'ai perdue mon fils de 34 ans
je suis avec toi mon fils comme toujours


Revenir en haut
MSN
coccinelle


Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 196
Localisation: Haute Vienne
Féminin

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 13:17 (2010)    Sujet du message: Croire, vouloir, espoir,...et survie.. Répondre en citant

je suis une maman qui a perdu son fils unique de 23ans mais a ton age j'ai perdu ma maman, je t'envoie tout mon soutien ma force et energie. courage ma belle je t'embrasse très fort et te serre dans mes bras


Revenir en haut
jaja


Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2008
Messages: 669
Localisation: tournai
Féminin

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 21:45 (2010)    Sujet du message: Croire, vouloir, espoir,...et survie.. Répondre en citant

bonjour ,Celou tu as l'age de ma fille et elle aura 18ans le 9 juillet ,c'est son papa qui est parti i y aura 3ans en aout ,ce n'est pas facile et les mois avenir seront difficile pour toi,mais comme je le dis souvent un jour a la fois et tu y arriveras ,avant dant ta tete et ton coeur les souvenirs des jours heureux avec ta maman ,si tu te sens seule ,tu trouveras toujours quelqu'un pour te repondre ,mais tout cela est trop proche ,laisse toi du temps , ...bisous jaja


Revenir en haut
MSN
ELLIE


Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 639
Féminin

MessagePosté le: Mer 24 Mar - 12:56 (2010)    Sujet du message: Croire, vouloir, espoir,...et survie.. Répondre en citant

Je suis touchée par ton message, Celou... mes enfants m'appellent Mam aussi...eux, ils ont perdu leur père (pap) très brutalement, dans notre souvenir il est beau, fort et jeune.. toi tu as vu souffir ta maman aimée, cela devait être très difficile à vivre.. et j'espère que tu resteras proche de ton frère et de ta soeur.
Ne te gène pas de craquer, une maman on n'en a qu'une seule et elle te manquera pour toujours, avec le temps il sera plus facil de vivre, la douceur des souvenirs qui revient.. mais pour l'instant ta douleur est encore trop forte.
Ici tu trouveras soutien...
_________________
Est-ce qu'il y quelquechose de plus beau que l'amour? Rien ne fait aussi mal que de le perdre.
Le chagrin ne se console pas, il se distrait.


Revenir en haut
valentine


Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2010
Messages: 14
Localisation: 8400
Féminin

MessagePosté le: Mer 24 Mar - 19:39 (2010)    Sujet du message: Croire, vouloir, espoir,...et survie.. Répondre en citant

je t'es lu et j'ai été très touché par ce qui t'arrive ,si jeune et tu connais déja la douleur .
je vais dire comme les autres ' temps va t'aidé" mais pour le moment c'est pas possible autrement que de laissé vivre ton chagrin .
moi je suis sure que ta maman est près de toi ,tout le temps , l'énergie qui est l'amour ne peut pas disparaitre.
courage celou je t'embrasse.


Revenir en haut
celOu


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 10
Localisation: Belgique
Féminin

MessagePosté le: Lun 29 Mar - 22:37 (2010)    Sujet du message: Croire, vouloir, espoir,...et survie.. Répondre en citant

Merci à vous pour vos petits mots de soutien, de douceur...


Marie Manuela: Cela doit être attroce de perdre son fils comme ça..."Sans prévenir"
Surtout quand on ne voit pas l'autre dans la souffrance.
Je pense que c'est dans un sens plus facile d'accepter le départ quand la souffrance de celui qu'on voit partir est là.
Se dire que la personne aimé n'est plus souffrante, qu'elle est mieux physiquement où elle est, ça aide! Parce qu'être impuissant face à la souffrance d'une personne aimée est insoutenable.
Mais pour votre fils, ce n'est pas le cas si j'ai bien compris et cela doit être d'autant plus difficile de savoir qu'il allait bien, mieux.
Les erreurs médicals provoquent beaucoup de dégats, d'absences. J'imagine que maintenant vous devez maudir la medecine...
34 ans, c'est si jeune...
Vous avez une étoile qui vieille sur vous, quand on sait que l'on peut tout perdre d'un seul coup on vit autrement, c'est une force...
Personne ne pourra vous retirez ce que représente votre fils pour vous...Gardez vos pensées bien au chaud.
Accrochez-vous; courage.
Ma mam a 53 ans et s'appelle Jacqueline.


Coccinelle: 23 ans...et votre enfant unique...
Quel horreur que de perdre son fils unique et si jeune...Comment peut-on accepter ça...
J'espère que le temps fait son chemin et que vous arrivez petit à petit vivre avec..
Certaines dates doivent être bien difficile à gérer j'ai pu lire.
C'est votre petite étoile comme pour la maman de Carlos qui vieille sur vous.
Battez-vous pour lui, j'ai lu que vous avez des problèmes de santé et qu'une opération va suivre.
Je pense à vous....Courage.
Merci pour votre câlin virtuel qui a fait du bien quand même..


Jaja: J'en aurais 19 le 3 juillet. Votre fille était encore plus jeune. Un papa c'est irremplaçable tout comme une maman. Je suis passée par là, c'est totalement différent parce que j'ai arrêté tout contact avec lui. Mais j'avais le même âge que votre fille.
Une présence masculine est si importante...A cet âge là comme à un autre.
C'est votre mari que vous avez perdu vous et devoir rester forte parce qu'il y a les enfants doit être difficile.
Obligée de continuer, de se battre...
Ca vous a peut-être aidé d'avoir vos enfants prés de vous?
Moi je sais que la présence de ma soeur et mon frère m'aide beaucoup.
Un jour à la fois oui, de toute façon cette période ne permet de pas de voir très loin..
Les souvenirs ne sont pas encore ceux que j'aimerais avoir mais j'imagine que le temps fera son chemin et que les souvenirs seront autres que ceux des derniers jours.
Des pensées


ELLIE: J'ai toujours aimé ce petit diminutif, il est doux, intense, si proche...
Il doit rester beau, fort et jeune dans votre souvenir, il est parti vite; "sans prévenir"...Quel travail de l'accepter si on l'accepte un jour...
Si son image ne vous quitte pas, son sourire...Ca peut p-e vous aidez de faire les choses pour lui pour le moment?
J'ai lu que vous n'arrivez pas à toucher à ces affaires; je le comprends totalement. Moi j'ai l'impression que je n'y arriverais jamais parce que j'ai aussi l'impression qu'elle reviendra; je ne sais pas si avec le temps on se rend vraiment compte que la personne ne reviendra pas...
Vos enfants sont prés de vous, ça vous aide peut-être à continuer..
Beaucoup de courage à vous.


Valentine: La douleur n'a pas d'âge, elle touche n'importe qui n'importe quand..
J'espère effectivement qu'elle est là, qu'elle me voit, qu'elle est fière...Parfois j'en ai l'impression mais parfois pas.
Les jours sont si différents des uns des autres, les minutes,..
Merci Valentine pour ces quelques mots rassurants.
Votre frère est là, vous voit...Je pense que c'est normal de ressentir toute cette culpabilité
La mort par suicide est tellement différente que celle suite à une maladie, accident..Etc.
On ne peut pas prévoir la mort de ceux qu'on aime, que cela soit par maladie ou suicide.
Vous aviez une relation intense et forte j'ai lu, je l'avais aussi avec mam, pour ma part c'est comme une partie de moi qui est partie, j'ai l'impression que plus jamais je ne serais la même qu'avant. Mais que voudrait mam? Que voudrait votre frère qui avait l'air si intentionné?
Bâtez-vous, entourez-vous...
Vous vous êtes occupée de lui pendant 10 ans...Peu de gens l'auraient fait....Soyez fière de ce que vous avez apportez à votre frère. Accrochez-vous!




----------------------------------------------


Je vous envoie à tous beaucoup de pensées ensoleillées tout droit de la Nouvelle Orleans.
++


Revenir en haut
celOu


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 10
Localisation: Belgique
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Mai - 07:03 (2010)    Sujet du message: Croire, vouloir, espoir,...et survie.. Répondre en citant

Quand le monde s'arrête de tourner pour soi, qu'il continue pour les autres,
Que l'enfermement dans son propre monde devient rassurant qu'on ne veut plus en sortir,
Que plus rien n'a d'importance, de sens,
Que l'envie arrive mais qu'elle repart tout aussi vite,
Que l'envie de vivre s'éteint,
Que ce qui reste à venir noie d'angoisse, de désespoir, d'incapacité à...

Quand le monde ne tourne plus..Comment continuer, comment avancer, comment croire à...
Quand l'espoir est à genoux...

Le manque est trop présent, le cauchemar n'en finit plus, ces jours-ci sont difficiles...
Je n'arrive plus à positiver, à relativiser,..
Fuir c'est bien, c'est plus facile..Mais la distance n'arrange rien et le temps finit par faire en sorte que tout me rattrape...
Il ne me reste qu'un endroit où je sais où j'ai l'intuition que rien ne me rattrapera...

Le vide est tellement profond, tellement présent...
Pourtant à l'autre bout du monde entourée de mon frère et ma soeur,
mais rien n'y fait...Le vide, le manque se ressent...Peut-être trop pour que je puisse le vivre...
J'ai aussi rencontré quelqu'un de bien, de doux, d'attentif..A qui je tiens...
Mais j'ai l'impression ici également de manquer tellement de choses, l'attachement que je porte aux personnes n'est plus le même qu'avant.
Pourtant, je suis attachée...Mais je me protège peut-être en le montrant pas, en niant cette attachement pour ne pas le subir...Et en espérant qu'il ne soit pas réciproque..
Je ne veux pas-plus faire souffrir, j'ai trop de regrets, de souvenir de souffrances données.


Tourne le monde, tourne le monde...tourne..


Ca ne fait que 3 mois, mais les secondes passent parfois en heure..
Et le sentiment d'éternité me bouffe...


Comment sortir de cet spirale de douleur?


C'est sans doute une question sans réponse, comme le pourquoi du départ de mam........


Revenir en haut
Rico


Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2008
Messages: 456
Localisation: Yvelines
Masculin

MessagePosté le: Ven 7 Mai - 11:17 (2010)    Sujet du message: Croire, vouloir, espoir,...et survie.. Répondre en citant

Laisse toi du temps, 3 mois c'est si peu.
Quant à cet endroit dont tu parles je ne pense pas que ce soit le moment pour toi, tu as tellement de choses à faire avant.
Ca va aller Celou, demain est un autre jour...
_________________
Da ma la boge sama diabar.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:25 (2016)    Sujet du message: Croire, vouloir, espoir,...et survie..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group · Theme and Graphics by Tim Blackman
Traduction par : phpBB-fr.com