Vivre Son Deuil
Forum Independant / soutien aux endeuillés
  Groupes  ·  S’enregistrer ·    Profil  ·  Se connecter pour vérifier ses messages privés  ·   Connexion     

FAQ · Rechercher · Membres


merci

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sonya


Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2010
Messages: 9
Localisation: lille
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Mar - 19:52 (2010)    Sujet du message: merci Répondre en citant

merci pour votre soutien je n'en attendais pas moins de toute manière j'ai l'habitude une maman qui se sent très mal et qui est au bord du gouffre pas  une réponse pas un encouragement mon histoire ne vous intéresse pas j'ai dû me tromper de forum

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 9 Mar - 19:52 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
carole30


Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2008
Messages: 2 160
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Mar - 21:53 (2010)    Sujet du message: merci Répondre en citant

Shocked heu...Sonya, je pense que tu connais la situation aussi bien que toutes les personnes endeuillées ici présentes. Celles qui ont perdu un mari, une femme, un enfant !
je ne crois pas que tu puisses te permettre d'écrire de telles paroles tout "simplement" parce que personne n'a encore répondu à ton précédent post !!!!
je te rappelle quand même que certaines personnes travaillent, et le soir ont des choses à faire en rentrant à la maison.. ce n'est que dans la soirée que l'on peut prendre le temps de répondre, de bien lire ton message, et d'essayer de trouver les paroles qui pourront t'apaiser, et t'aider à avancer....
ICI TOUT le monde est mal, tout le monde a mal, tout le monde a perdu quelqu'un, mais JAMAIS on n'a laissé qui que ce soit sans une réponse... il faut simplement que l'on trouve nos mots, et le temps surtout d'écrire... si c'est juste pour dire, oui j'ai lu ton message... alors à quoi bon ???...

pour ma part, j'ai pris le temps de t'écrire quelques phrases.... j'espère qu'elles t'aideront, mais j'espère sincèrement que tu ne pensais pas vraiment ton "merci"...... sinon.....
_________________
Je voulais simplement te dire
Que ton visage et ton sourire
Resteront près de moi
Sur mon chemin...

à Rémi et Amélie....


Revenir en haut
sonya


Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2010
Messages: 9
Localisation: lille
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Mar - 23:29 (2010)    Sujet du message: merci Répondre en citant

merci pour ta réponse oui je sais je suis un peu beaucoup à fleur de peau et je lâche mon ras le bol, ras le bol de l'ignorance que l'on vit chaque jour ; de l'incompréhension : qui fait que l'on en arrive là où j'en arrive c'est à dire à un point où on devient "barge" tellement la douleur est forte. Et cette douleur donne ça de l'impatience car dans mon état c'est un appel d'urgence je suis désolée de m'être énervée je comprends que les gens ne sont pas à ma disposition sur le champ comme tu le dis, mais c'est juste mon état qui me rend comme ça désolée encore, c'est très gentil de m'avoir répondu en tous les cas. Mais c'est vrai que là je suis à bout je ne supporte plus rien, je suis au bord de faire une grosse connerie et j'ai peur je ne sais plus que faire, je ne veux pas le faire pour mes enfants mais j'ai peur car j'ai du mal à me contrôler et ça me tombe dessus comme ça tout à coup depuis 24 heures j'ai vraiment besoin de trouver vite une solution. Je n'arrive à en parler à personne je suis à bout du rouleau

Revenir en haut
titi


Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2009
Messages: 196
Féminin

MessagePosté le: Mer 10 Mar - 10:48 (2010)    Sujet du message: merci Répondre en citant

Cette impatience, cette urgence d'avoir un mot, un message de reconfort je connais
MAIS il faut bien comprendre qu'ici d'autres personnes vont tout aussi mal que toi, parfois ça va un peu mieux, parfois c'est le trou noir....
Comme dit Carole , tu auras toujours une réponse , une attention , mais ça n'est pas du direct.


Maintenant ce que tu ressens actuellement, 
être pliée de douleur, ne plus rien supporter alors qu'avant on a tenu, avoir envie dans cette periode de grande souffrance d'en finir,
j'ai connu ça de oct à fevrier dernierement alors qu'avant j'avais tres tres mal mais j'ai tenu pour ma fille.
Mon histoire est differente mais je comprends ce ressenti insupportable! et oui ça te fait peur! peur parce que tu n'as aucun controle sur ce qui t'arrive
et que oui ça peut etre dangereux pour toi.


Et en effet faut trouver une solution, enfin "solution" est un grand mot, mais faut trouver quelque chose qui te permette de ne pas faire cette connerie irréparable.
Parfois penser tres fort à ses enfants dans ces moments là ne suffit plus, c'est ça qui fait peur aussi d'ailleurs!


Moi ce qui m'a aidé ou sauvé parce qu'on peut dire "sauvé" c'est deja de me protéger de cette pulsion d'en finir,
J'ai enlevé en journée tout ce qui le soir ou nuit pourrait m'etre dangereux ( medocs, etc )


Ensuite l'écriture ma aidé, ce forum aussi beaucoup, être lu me permettait d'etre moins seule dans ma puissante douleur
Et quelque part passer par cette douleur " dangereuse " c'est sans eloigner aussi , si tu arrives à l'affronter un jour elle sera derriere toi ça faut garder cet espoir,
l'espoir que meilleur t'attend ça aide un peu....


J'ai pas de solution miracle, il m'arrive encore de ressentir ces pulsions quand je suis pliée seule sur mon canapé en larmes et que ma fille dort,
je m'entoure de ses photos aussi, ça m'aide, et puis j'ecris des pages, d'immenses pages de souffrances.
La solitude dans ces moments là est dure à supporter, c'est ce qui donne aussi l'envie de...


Voilà pour moi, je me suis fait peur pendant des mois, là ça m'est passé un peu,
c'est l'immense amour que j'ai pour ma fille qui a gagné et pas la souffrance!
Mais quand j'etais dans ces situations comme toi, je me disais aussi que je ne tiendrais pas meme pour elle, parce que je n'en avais plus la force
mais j'ai tenu bon pour elle, et puis un jour ça sera pour moi et toi aussi tu tiens pour tes enfants mais un jour tu tiendras pour toi.


Je te souhaite beaucoup de courage, essaie d'ecrire ce qui te vient des tripes quand tu vas aussi mal, sur papier, ordi ou meme ici!!!
Il n'y aura aucun jugement et ça t'aidera certainement à ne pas flancher.
Essaie de te rapprocher de tes amis ou d'un ami(e) si tu as l'immense chance d'en avoir.


Ca n'est pas simple, mais si tout cette violence de douleur surgie maintenant sonya c'est que ça doit sortir!!!!
Alors faut que ça sorte sans te mettre en danger, et quand ça sort ça fait un mal de chien oh que oui....
tout fait mal, mais ça sort , tu as du contenir beaucoup de choses, meme inconsciemment, et là tu decides plus, tu sais
je ne m'y attendais pas non plus en octobre à ce petage de plomb..... je croyais que c'etait un pti coup de blues,
ba non ça a été tres violent de douleur et ça l'est encore helas, mais j'avance parce que ça sort un peu...


Un jour tu seras plus legere, si tu vides un peu de ta douleur interieure.


Courage , on te lira et on te repondra toujours ici, mais n'oublie pas tu n'es pas seule à souffrir à ce point, 
ça aide aussi à enlever ta solitude mais ça doit aussi t'aider à etre tolerante sur le temps qu'on mettera à te repondre.


Ce forum est une chance , un immense cadeau, parce que ici tout le monde connait le mot souffrance et personne ne juge
Mais tout le monde a mal...




Je t'embrasse


titi
_________________
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre. Marc Aurèle


Revenir en haut
sonya


Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2010
Messages: 9
Localisation: lille
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Mar - 11:16 (2010)    Sujet du message: merci Répondre en citant

bonjour et merci TITI

oui je vois que tu me comprends et cela fait du bien, pour le moment mon état reste le même, je sens que j'ai envie de tout sortir sortir cette haine et cette souffrance mais je n'en ai même plus la force je suis épuisée et mal à l'intérieur. j'aimerai pouvoir pleurer mais ça ne sors plus et ça me provoque des fortes angoisses. Toi aussi tu as dû souffrir, seule avec ta petite fille, tu dois encore souffrir mais avec peut-être une période d'acalmie.

Comment s'est déroulée pour toi cette période de "pétage de plomb" quels ont été tes ressentis, comment as-tu fait pour "remonter"? as tu dû aller consulter un médecin?

Moi là je suis tellement vidée que je n'arrive pas à aller vers une aide psychologique je suis épuisée est-ce que pour toi cela se manifestait comme cela?

pour ce qui est d'amis et ben non je pensais en avoir et ils m'ont tous bien laissée, rarement un appel pour me demander si je vais bien ou mieux alors tu sais des amis comme ça je préfère ne pas en avoir....

Mes cachets oui je vais les mettre de côté mais j'ai un instinct qui me pousse à ne pas le faire puisque je ne peux infliger cela à mes enfants non quand on sait le mal que cela procure on a pas le droit.

Heureusement que vous êtes là en ce moment pour moi vous seuls me comprenez et ça fait du bien  même si je ne vous connais pas vous m'aidez à survivre en ce moment, cela fait du bien de vider son sac et de partager  une douleur que personne d'autre ne comprend merci d'être là


Revenir en haut
titi


Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2009
Messages: 196
Féminin

MessagePosté le: Ven 12 Mar - 08:41 (2010)    Sujet du message: merci Répondre en citant

Bonjour sonya



Moins ta haine, ta souffrance sortira ( par des larmes, par de l'ecritures, par des temps de paroles ) plus tu auras mal de l'interieur.


Parfois le silence fait du bien et nous rassure " On gère " mais un jour ça pète et ça fait tres mal oui ca en devient physique cette douleur.


En fait mon papa s'est suicidé il y a 3 ans ( Octobre 2006 ), plus enfance douloureuse..... 
je suis tombée enceinte en janvier 2006 et du coup jusqu'à octobre 2009 j'ai tout contenu en moi......avec des gros coup bas mais pour ma fille j'ai tout gardé.


Arrive octobre 2009, je crois que ça va etre encore un mois difficile, mais qu'apres en nov, ça ira un peu mieux comme toujours et non
le "petage de plomb" est arrivé et tres tres violemment et je ne m'y attendais pas du tout!!!


Mes ressentis: J'ai eu surtout tres peur pour ma vie, l'impression que ça n'etait plus vraiment moi qui controlait si j'allais flancher ou pas...
C'est surtout les soirs et nuits que j'ai vraiment souffert , j'avais l'impression d'etouffer, j'etais seule, en larmes, parfois pas de larmes ( j'appelle ça les larmes seches elles font tut aussi mal ) et je ne pensais qu'à une chose : arreter de souffrir comme ça parce que c'est insupportable, et je ne voyais pas d'issue de secours hormi me jeter sous un train...
Cette periode là j'espere ne jamais la revivre de ma vie, c'est une horreur....
voilà mes ressentis, une grande solitude aussi , pas ma famille pour m'epauler comme toujours.
J'ai perdu 13 kilos mais ça y'est je regrossi un peu.


Alors oui je suis allé chez une psy ( 4 fois ) mais pas plus mais j'y suis allé, c'est deja cela, je n'ai pas vraiment parlé de ce qui me faisait vraiment mal mais 
je la sais là, ça parait bete mais je sais qu'elle est prete à m'entendre, et là je me suis senti un peu moins seule, comprise,
je me suis donnée le droit de souffrir, alors biensur ca fait un mal pas possible, mais s'autoriser à avoir mal, ça permet de se vider un peu de douleur....
on s'allege sans s'en rendre compte.


Je n'ai pas été voir de medecin, je n'en ai pas eu le courage, et puis je suis pas quelqu'un qui aime les medocs
mais j'aurais surement du, au moins prendre quelque chose pour m'aider à dormir, me détendre , ça surement que j'aurais dû....mais à ce moment là je ne voulais pas.


Ce qui m'a aidé c'est d'ecrire ici vraiment, je n'etais pas seule, d'autres souffrait ou avait souffert à un passage de leur vie,
et lire les reponses, meme les pensées, lire que l'avenir sera meilleur et qu'il faut garder espoir, m'a beaucoup aidé, alors je me suis du coup accroché comme une malade à la vie , pour ma fille, pour les personnes qui me soutiennent ici


Pour les amis je comprends....un vrai ami c'est une perle rare, y'en a pas 36 en general...alors difficile de le trouver cet ami là.


Pour le pas vers le psy, oui j'etais tellement vide, deprimee, que j'ai mis bien du temps à appeler ma psy, 
difficile aussi pour moi de parler....
mais finalement je l'ai fait parce que comme elle m'a dit j'ai senti que j'arrivais à "saturation " et je n'avais plus le choix
Essaie d'appeler, et si tu n'y arrives pas, tu essaies un autre jour, ne t'inflige rien en ce moment!!!!
juste essaie! ça peut tellement te faire du bien


Sinon tu peux aussi ecrire, surtout dans ces moments de douleurs vives, ecrit !!!! ça va vider un peu ce que tu contiens


J'ai pas vraiment de recette tu sais Sonya, moi meme je ne sais pas comment je tiens encore debout,
comment on peut survivre autant, c'est certain nous ne devons rien infliger à nos enfants, on leur a donné la vie, on doit croire avec eux en la vie,
meme si c'est incroyablement difficile faut y'arriver pour nos enfants et un jour pour nous


BIse et bonne journee
courage et ecrit surtout ne retiens rien, car inconsciemment on retient deja bien trop de choses en nous


titi
_________________
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre. Marc Aurèle


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:49 (2016)    Sujet du message: merci

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> J'ai perdu quelqu'un que j'aime Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group · Theme and Graphics by Tim Blackman
Traduction par : phpBB-fr.com