Vivre Son Deuil
Forum Independant / soutien aux endeuillés
  Groupes  ·  S’enregistrer ·    Profil  ·  Se connecter pour vérifier ses messages privés  ·   Connexion     

FAQ · Rechercher · Membres


solitude, incomprehension

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> Suicides
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
laura


Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2010
Messages: 3
Localisation: 77
Féminin

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 13:17 (2010)    Sujet du message: solitude, incomprehension Répondre en citant

Bonjour ;
Je m’appel laura, ma mère s’est suicidée en septembre dernier, en prenant 2 plaquettes de son antidépresseur;
Après des heures de réanimation, les médecins nous ont annoncé a ma sœur et moi que ma mère avait un œdème cérébrale et que l’electro-encéphalogramme avait un tracé plat,
cela signifiée quelle ne se réveillerais jamais.
Nous avons était prise en charge par une infirmière de coordination qui nous a beaucoup réconfortée, de part son calme, sa disponibilité et son écoute.
Elle nous a expliquée toutes les procédures notamment l’examen de corps et l’enquête par la gendarmerie.
Avant le décès de ma mère j’avais déjà vécu des deuils, grand mère, amies, mais je me retrouve aujourd’hui submergée par des sentiments que je n’avais jamais ressenti auparavant.
De la colère, de la tristesse, un manque, de l’incompréhension, tout cela mélangé a la fois.
 Pourtant je ne peut pas en parler avec mes proche car j’ai l’impression qu’ils ne me comprennent pas et avec le temps qui passe ils se lassent de m’entendre toujours dire la même chose.
J’ai l’impression que ce deuil ne ressemble a aucun autre. Est ce vrai ?
 j’ai eu l’impression que les paroles et l’accueil des professionnels justes après l’annonce du décès a déterminé les débuts de mon deuil.
Est ce le cas pour vous?

Merci de votre attention et pour les réponses que vous pouvez m’apporter.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 19 Jan - 13:17 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 14:12 (2010)    Sujet du message: solitude, incomprehension Répondre en citant

Bonjour Laura,
              je n'ose te dire "bienvenue" parmi nous car ce serait très déplacé, mais le coeur y est cependant car tu fais maintenant partie de la grande, trop grande famille des endeuillés.
Tes réactions: colère, tristesse, manque, incompréhension, tout cela mélangé est totalement "logique" et humain.

Je pense que certaines personnes ayant vécu une situation parallèle à la tienne viendront t'en parler mieux que moi.
Surtout, n'hésite pas à écrire ce que tu ne te permets pas toujours d'exprimer.
Tu seras reconnue comme une soeur car ton chagrin mélangé de stupeur et de colère est celui de bon nombre de forumeurs postant ici.

A bientôt! Je t'embrasse. Vette
_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
Henri84
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 19 Jan - 14:15 (2010)    Sujet du message: solitude, incomprehension Répondre en citant

je suis dans la situation comme vous de ne pas, plus parler à ma famille. déjà car cela me fait souffrir, et en plus je sais qu'ils en souffrent eux-aussi

c'est pourquoi j'écris ici, et aussi sur d'autres forums. j'écris à des amis, et je me suis mis à écrire un journal.

partager vos émotions, vos sensations, faites sortir ce que vous avez en vous. beaucoup de personnes ici souffre, chacun avec sa  propre sensibilité, et degré de souffrance

courage


Revenir en haut
titi


Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2009
Messages: 196
Féminin

MessagePosté le: Mar 19 Jan - 15:24 (2010)    Sujet du message: solitude, incomprehension Répondre en citant

Bonjour laura, 


Je t'ai lu avec attention.
Le suicide je ne sais pas si c'est un deuil pas comme les autres, malgré que moi aussi avant le suicide de mon papa,
j'ai dû faire pas mal de deuil et d'amis et de ma famille.
La différence est que pour les deuils par suicide, la personne a fait en général le choix de partir, enfin je préfère dire que c'est la souffrance qui a dominé tout ça, et qui a fait que la personne s'est dirigé à cette insant vers cette seule issue, la souffrance devenue insupportable et la mort comme unique apaisement.


Mon papa s'est pendu en oct 2006, moi aussi personne à qui en parler, je dois faire comme si il n'avait jamais existé.
ALors jusqu'à octobre 2009 je me suis réfugiée dans le silence, j'ai tout gardé pour moi.
Et en effet parler, ecrire à des professionnels ou autres personnes de ton choix, ça aide à sortir tout ce mal que tu gardes sur le coeur,
et le travail de deuil peut commencer.


Quand aux sentiments qu'on ressent apres un tel décès, ils peuvent être nombreux,moi je suis passée et passe encore  par la colère de son geste,
me dire que c'était égoïste, l'incompréhension, les cauchemars, la tristesse,le manque, les "pourquoi", la culpabilité, les regrets, etc


"Est ce que ce deuil ne ressemble à aucun autre?": 


Pour moi il n'y a pas un seul deuil qui se ressemble, ça depend tellement des cicronstance du deces, de qui nous manque, des raisons qui font que la personne n'est plus, il ya trop de paramètres .
Mais le suicide ce mot là, c'est tres tabou, je le sens autour de moi, quand le peu de fois j'ai du dire que mon papa s'etait suicidé, je vois bien 
que c'est pas le meme regard que si je disais qu'il avait eu un accident ou maladie.... je n'ose même pas dire que c'est par pendaison parce que moi même je ne supporte pas cette image...


Voilà quelques réponses pour ma part, 
N'hesite pas à partager ta colère, ta tristesse, tous ses sentiments qui te submergent


Je sais que c'est difficile quand on ne peut pas parler de l'un de ses parents à sa propre famille, alors que c'est eux qui connaissent le mieux la personne partie et qu'on aimerait partager notre peine, nos sentiments douloureux avec eux.


Courage à toi, il faut du temps, que ça sorte, et je suis bien triste de t'accueillir parmi nous mais ici tu trouveras toujours une écoute et des personnes qui ont vécu aussi des deuils tres douloureux, le suicide en fait partie.


Titi
_________________
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre. Marc Aurèle


Revenir en haut
laura


Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2010
Messages: 3
Localisation: 77
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 18:15 (2010)    Sujet du message: solitude, incomprehension Répondre en citant

merci pour votre accueil et votre soutient

il est vrai que mon deuil est ressent, et qu'il faut du temps,
j'ai rapidement consulté une psy que je vois régulièrement, je me renseigne beaucoup sur internet sur le deuil et particulièrement le deuil apres suicide,
j'ai également demandé le dossier médical de ma mère et je l'étudie de près.
j'ai lu et visionné des témoignages tres émouvants qui me touche et m'aide dans le sens ou je me rend compte que je ne suis pas la seule dans ce cas
et que les sentiments que je ressent sont "normaux", pour autant rien ne soulange ma peine.

j'ai l'impression que je n'en sortirais jamais, cet evenement a changé ma vie et ma maniere de percevoir mon quotidien.
j'ai peur que ces changements altere les relations que j'ai avec mon entourage.
en effet je suis tres renfermée depuis, parfois agasée car il y a des choses qui me semble aujourd hui futil, a vrai dire toute ma vie me semble futil.
mon conjoint a beaucoup de patience mais je ressent que l'on s'éloigne, il comprend mais apres plus de 3 mois il voudrait voir une amélioration dans mon comportement mais j'en suis incapable.

j'ai lu certain témoignage qui des année apres ont encore une vive émotion et des difficultés a les surmonter.
comment avez vous fait pour continuer a travailler, a voir vos amis et famille..... je ne sais pas comment m'exprimer mais comment vous arrivez a vivre avec une telle souffrance qui visiblement ne s'estompte jamais?
 
aujourd hui je vis dans la peur, peur de perdre un autre proche, peur de l'avenir, peur de me perdre dans ma tristesse.
que vous a t'il aidé?

a bientot


Revenir en haut
titi


Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2009
Messages: 196
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 23:11 (2010)    Sujet du message: solitude, incomprehension Répondre en citant

 "j'ai lu certain témoignage qui des année apres ont encore une vive émotion et des difficultés a les surmonter.
comment avez vous fait pour continuer a travailler, a voir vos amis et famille..... je ne sais pas comment m'exprimer mais comment vous arrivez a vivre avec une telle souffrance qui visiblement ne s'estompte jamais?
 
aujourd hui je vis dans la peur, peur de perdre un autre proche, peur de l'avenir, peur de me perdre dans ma tristesse.
que vous a t'il aidé?"


Pour ma part, le jour où j'ai appris le deces de mon papa, tout s'est écroulé, quand je dis que tout s'est écroulé j'entends par là ma vision de la vie, ma façon de voir les choses, ma façon d"être avec autrui, pour moi plus rien n'était "solide" dans ce monde.


La peur est quelque chose que je connais, j'ai peur de perdre mes proches , j'ai l'impression que je peux perdre tout ce que j'aime du jour au lendemain,  pour moi que rien n'est vraiment acquis, je crains l'avenir aussi , j'ai peur que ma souffrance éloigne autrui et en parallele je ne veux plus m'attacher à autrui de peur de les perdre, peur aussi de me noyer dans cette souffrance, finalement la peur est presente oui.


Apres comment vivre avec cette souffrance, je ne sais pas parce qu'il n'y a aucune " recette " , on apprend pas ça à l'ecole,
et pour moi cela dépend tellement de notre chemin de vie.
Chacun va continuer son chemin comme il peut, avec les bagages qu'il a, avec ses propres armes, et sincerement tu feras comme tu peux,
pas forcement comme tu veux, 
Si tu as envie de pleurer, laisse couler
si tu as envie d'hurler, alors sors ton cri
si tu as envie d'ecrire, laisser une trace " de " alors fait le,


essaie de ne pas être trop dure avec toi, je te dis cela parce que je l'ai été pendant 3 ans, je ne me suis pas autorisé à laisser couler les larmes,
à écrire, à parler ou hurler, parce que pour moi c'etait ma seule façon de me protéger, me dire "titi rien ai arrivé, n'y penses pas il va revenir"


Et aujourd'hui ma souffrance est violente du coup.


Tu feras un pas devant l'autre sans vraiment savoir comment, et en plus si tu arrives à parler c'est merveilleux, je te dis ça parce que moi
je ne sais pas parler de ma souffrance, et comme j'aimerai tu sais.


Un pas puis un autre, toi seule va trouver le chemin qui te convient , et ici tu trouveras toujours une écoute,un conseil,  un petit mot sans jugement c'est si important d'ecrire ce qui nous fait mal sans être jugé!!!


Voilà ma petite réponse de ce soir, l'ecriture moi m'aide beaucoup, mais parler je pense que c'est tout aussi important, parce que tu auras quelqu'un qui entendra ta souffrance, et à qui parler de ta maman.


Je parle de ce que je ressens moi biensur.
Je ne peux pas te dire que tous les endeuillés dun suicide vive cette souffrance de la même façon.


courage à toi laura.


titi






_________________
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre. Marc Aurèle


Revenir en haut
laura


Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2010
Messages: 3
Localisation: 77
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Jan - 20:11 (2010)    Sujet du message: solitude, incomprehension Répondre en citant

maman,

de nombreuses personnes me disent que tu m'aimais beaucoup, pourquoi ce jour tu na pas vu cet amour, pourquoi ma tu abandonnée.
pourquoi as tu abandonné notre amour, tu avais encore tant de chose a mapprendre,
je ne peux plus tappeler pour te demander la recette de ton delicieus couscous, je ne peux plus te demander un soutiens lorsque j'ai une difficulté, je ne peux plus tanoncer les bonnes nouvelles que tu tempressais de dire a tes amis.

tes nombreux amis qui ne comprennent pas, tu as si bien caché ta souffrance, pourtant il suffisais d'un mot pour que tous ceux qui t'aime t'apporte toutes l'aide possible.
un jour tu ma dit qu'il est difficile detre mere, detre adulte, cest vrai mais tu pouvais de décharger de certaines responsabilité sur ton entourage.

aujourd hui tu me laisse bien seule, moi qui deviens que depuis peu une adulte, je me retrouve orpheline alors que je n'ai pas commencé ma propre vie, ma propre famille.
tu me manque terriblement, tous les jours je suis sur le point de composer ton numeros de telephone quand je réalise,
une réalité si dure, si douloureuse.
on n'aurait pu me prevenir que je ne laurais pas cru, cette souffrance, ce manque inhumain.
jespere que tu mentend et que tu sais l'amour que je te porte, jespere que tu en a jamais doutée.

ma si jolie maman, on avais tant de chose a se dire


Revenir en haut
sywo


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juin 2013
Messages: 7
Localisation: Le Bourget
Masculin

MessagePosté le: Lun 17 Juin - 13:15 (2013)    Sujet du message: solitude, incomprehension Répondre en citant

Coucou, j'ai trouvé un site de soutient moral, c'est un endroit d'échanges, confidentiel où l'on peut discuter avec des personnes qui rencontrent les mêmes problèmes que nous alors si ça t'intéresse
www.sympathy-world.com


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:40 (2016)    Sujet du message: solitude, incomprehension

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> J'ai perdu quelqu'un -> Suicides Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group · Theme and Graphics by Tim Blackman
Traduction par : phpBB-fr.com