Vivre Son Deuil
Forum Independant / soutien aux endeuillés
  Groupes  ·  S’enregistrer ·    Profil  ·  Se connecter pour vérifier ses messages privés  ·   Connexion     

FAQ · Rechercher · Membres


finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> Entre nous -> Je ne vais pas bien
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
any974


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2009
Messages: 4
Localisation: macon
Féminin

MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 22:14 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

bonsoir à tous et à toutes
je vais vous raconter mon histoire peut être que quelqu'un va m'aider

Le 13 septembre 2005 , un appel ,un ami qui me téléphone et me dit qu'il faut que je vienne mon concubin a eu un accident
la seule chose que je me rappelle c'est que je l'ai prit  inconsciemment comme une banalité et je lui ai demandé c'est grave???
pour me rassurer il m'a dit non alors je me suis pas inquiétée mais finalement je culpabilise de l'avoir prit comme une banalité
j'était une fille de 25 ans étant toujours avec son premier et véritable amour , maman de ses deux enfants et enceinte du troisième
en une fraction de seconde notre vie à nous s'est écroulée.
il est 19.00 l'appel à 19.45 je me rends sur les lieux  la route est fermée je cours le plus vite possible je me dirige innocement vers les lumieres des girofares et les cris des sirènes qui hurlent, les gendarmes sont là m'empêchent de m'approcher je leur dis que je suis sa femme  mais non ils veulent pas  alors je décide de sauter le pont passer de l'autre côté mais en vain il est trop tard le pompier tient déjà dans la main le drap blanc qui doit le recouvrir notre vie défile sous mes yeux, notre  avenir, nos projets ,nos enfants tout s'éffondre.
première fois de ma vie que je suis confrontée a cette situation mais faut que je reste forte  pour nos enfants j'essaie tant bien que mal mais c'est dur
il faut que je fasse face aux obsèques , à tous les détails qui me sont inconnus.je dois faire une déposition a la gendarmerie, récuperer ses affaires avec eux, récuperer la moto qui n'a pas souffert sauf un clignotant cassé.
je suis en colère contre lui parce qu'il nous a laissé tout seuls, pourquoi  nous?,tellement de si et de pk que j'aurai pu le faire revenir .si je pouvais juste remettre le film à l'envers !!!!
je suis aussi en colère contre moi parce que je vais donné naissance à un enfant qui n'aura jamais vu son père
pour finir mon patron me met a la prote pendant mes 5 jours de congès pour le décès du concubin
du jour au lendemain je me retrouve sans concubin, sans avenir , sans travail et à m'occuper seule de nos enfants avec le prochain qui doit arrivé.
nous sommes le 26 fevrier 2009 cela fait  3 ans et demi
et je peux vous dire que je suis amoureuse de lui comme au  premier jour, il est ma vie et je suis ici mais mon ame est partie avec lui
je survis
je n'arrive pas a aborder le sujet avec mes enfants, j'ai mal au coeur autant pour moi et pour eux quand j'ai le droit a des dessins qui disent maman et papa avec des coeurs
quand ils me demandent pk ils ont que ma signature sur leurs cahiers et que leurs amis en ont deux
ils me demandent des photos de leur père
j'en ai des tonnes mais je n'arrive pas a les accroché aux murs c'est trop difficile
il me manque à un point inimaginable
j'ai encore ses tee shirts c'est dans l'armoire mais ça me rassure ça me rappelle sa presence
 je pleure tous les soirs
il y a toujours quelque chose qui va me  faire penser à lui,dans les gestes des gens , des attitudes ,des chansons et autres
et là j'ai envie qu'il me prenne dans ses bras et qu'il me dise que j'ai fait un mauvais reve
 3 ans et demi ou je ne dors pas la nuit
je pleure à chaque fois que je vois son image
toutes les personnes qui me voient ne savaent pas tout ce que je dis aujourd'hui ils me croient forte et courageuse mais si ils me voyaient réellement ils verraient que ce n'est qu'une carapace une maniere de me protéger de qui? de quoi ? moi même je ne le sais pas
mais enfin de compte je ne suis pas si forte que ça je n'arrive pas à ne plus avoir de peine
au fil du temps j'ai durci, je ne m'accroche plus aux eprsonnes que j'aime parce que j'ai peur de les perdres à leur tour
j'imagine dejà la snène ou mes parents vont mourir que vais je faire? que vais je devenir ? j'ai personne a part eux et mes enfants
mon souhait le plus cher est qu'il me revienne
et le pire c'est que j'y garde espoir , je l'entend mm me parler il me raisonne
mais ma tristesse est si grande
que puis je faire?
je ne vais pas chez les psy et autres car je ne veux pas pleurer je ne veux pas dire a quel point j'ai mal
je ne veux pas perdre mes enfants
mais je voudrais arriver a avoir la force de me construire pour eux les construire mm si en général ils sont supers
y a rien a dire
mais depuis ce décès j'ai perdu le sens d'aimer comme si je n'ai plus rien à faire ,que tout ne m'atteind plus emotionnellement

j'espere trouvé dans ce forum qui pourra m'aider en ayant lui mm vécu la situation de perdre son premier amour
merci d'avance


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 22:14 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Ven 27 Fév - 00:36 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

   Je viens de lire ton message avec beaucoup de tristesse, Any. A demain pour une réponse plus longue. Je te souhaite une nuit un peu plus sereine... 

_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
any974


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2009
Messages: 4
Localisation: macon
Féminin

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 03:04 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

finalement  malgré les sites , malgré  tout ce que je peux faire
personne ne pourra m'aider sur mon histoire
désolée d'être impatiente mais

j'avais besoin de savoir, comprendre mais je crois que c'est en vain
mais merci à vette 
dsl d'être avoir aussi triste dans mes mémoires mais ce n'est que ma vie !!!
c'est la réalité malheureusement
 et je l'aime
a bientot
merci et bon courage à toi
moi qui pensait avoir du réconfort
 je me rends compte que finalement
que ma force mon courage et tout ce que je peux essayer de faire pour toi
c'est que pour moi  et  surtout pou nos enfants

chéri
tu me manques  dans tout même dans mes espoirs

je t'aime!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Revenir en haut
fanchon


Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2008
Messages: 979
Localisation: nice
Féminin

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 07:28 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

Chère Any

Ne crois surtout pas que personne ne veut t'aider, d'habitude, je réponds immédiatement, mais en ce moment, je sui au creux de la vague. Alors, je ne te serais pas d'un grand soutien.
Je pense aussi qu'il y a les vacances scolaires et que beaucoup de mamans et papas sont très occupés.
J'ai lu ton histoire, terrible, comme beaucoup sur ce forum.
Ce que tu ressens est normal, mais tu devrais te faire aider par un spécialiste, car tu as surement beaucoup de choses sur le coeur, que tu gardes au fond de toi, afin de ne pas montrer trop ta peine à tes enfants et tes proches.
J'ai perdu aussi mon premier amour, avec qui j'étais depuis l'âge de 17 ans, le 19 décembre 2007.
Je suis plus âgée que toi, mes enfants sont grands, mais j'ai beaucoup de mal aussi, particulièrement en ce moment.
Ce forum est génial, tu vas y trouver du réconfort, c'est certain.
Je reviendrais te parler Any, surtout n'hésite pas à venir écrire sur le forum ton ressenti, je sais que pour ma part, ça m'a servi d'exutoire.
Courage, je sais qu'il en faut.
Affectueusement à toi et tes enfants et une pensée pour ton homme.

_________________
je t'aime mon homme pour l'éternité.
Ta petite femme.


Revenir en haut
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 10:42 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

   Bonjour Any,
                      ton premier message est très dense et très douloureux: il m'a fallu un peu de temps pour l'assimiler et te répondre le plus totalement possible.

Je sais, pour l'avoir vécu, que lorsque l'on écrit sur un site de deuil après avoir longuement hésité et s'être demandé comment on allait se raconter, on est impatient d'avoir une réponse.
On arrive sur la pointe des pieds, un peu anxieux, en espérant on ne sait pas trop quoi au juste. Alors je peux te dire ce que nous essayons de nous apporter mutuellement:
de l'écoute, de la compréhension, de l'empathie et surtout, réellement, beaucoup de fraternité car nos parcours font que nous sommes, quelque part, une grande famille.

Je ressens tes 2 messages comme un appel au secours, un peu comme si tu t'enlisais dans ta souffrance et que tu arrivais à un point où tu veux sortir de ce cauchemar. Mais comment?
Je vais être franche: pour trouver un début de solution de vie dans ton futur, il faut accepter de penser que, malgré le drame que tu as vécu et que tu vis encore,tu as un avenir à vivre.
L'aide, la main tendue, le réconfort, tout cela, tu l'auras ici, sans hésitation. La seule chose que nous ne pourrons pas faire, c'est agir pour toi, faire à ta place.

Pardon d'être si longue, Any. Maintenant, je reprends ton premier message.

Tout s'est effondré le jour de l'accident: ta vie, votre vie, votre avenir, vos projets...Tu as dû, malgré le chagrin, faire face à tout ce qu'implique un décès; c'est lourd et inhumain...
Tu ne dis pas si tu as près de toi une famille, des amis qui peuvent te soutenir, même si personne ne peut remplacer ton amour chéri.
La colère que tu as éprouvée contre Lui, puis contre toi est, hélas, normale. Ensuite, la douleur a pris toute la place dans ton coeur...

Vous étiez jeunes et aviez tout l'avenir devant vous. Difficile, voire impossible jusqu'à présent pour toi, d'envisager un avenir sans Lui. Pardon de le dire, mais si, il faut l'admettre...
Ensuite, il faudra l'accepter. Tu ne peux pas aborder le sujet avec les enfants: je le comprends, Any. Que savent-ils de leur papa, de sa vie, de son décès? Tu sais, les enfants comprennent
beaucoup de choses, même sans les paroles des adultes. Ils ressentent intuitivement ce que tu ne leur dis pas avec des mots. Il faudrait que tu respires un bon coup et que tous ensemble,
vous évoquiez ce tendre papa, grâce aux photos...

Tu ne parviens pas à accrocher des photos aux murs; je le comprends: je ne supportais pas non plus. Cependant, vous pourriez peut-être en choisir quelques-unes ensemble et les disposer
dans les chambres des enfants à leur convenance. Cela leur ferait du bien d'avoir, près d'eux, des souvenirs visuels de leur papa. Les dessins qu'ils font de maman et de papa, qu'en fais-tu?
Chacun pourrait avoit une sorte d'album avec des photos, des dessins, des textes pour le souvenir de "papa". Peux-tu nous donner leur prénom et leur âge? Que réponds-tu lorsqu'ils te demandent
pourquoi il n'y a qu'une signature sur leurs cahiers? S'ils posent la question, c'est qu'ils veulent t'entendre parler de leur papa et qu'ils ont besoin de réponse directe, même si c'est dur pour eux à entendre.

Pardon si je dis quelque chose qui te fait mal, mais j'ai l'impression que tu veux garder ta souffrance en les laissant en dehors. Mais s'ils te posent des questions, c'est bien qu'ils sont en demande...
N'as-tu pas, dans ton environnement proche, quelqu'un (un homme) qui peut leur servir de référent masculin? Je n'ai pas dit: quelqu'un pour remplacer leur père. 
Tu es en manque, eux aussi. Faire de gros câlins avec eux en rappelant les câlins faits avec papa, cela peut provoquer les larmes, mais ils ont besoin de sentir que pleurer en pensant à papa
n'est pas interdit, au contraire... cela soulage...

Tu pleures tous les soirs, dis-tu. Tu gardes l'espoir de le revoir. Malgré tout, tu veux cacher aux autres que tu es toujours en plein désarroi et, ainsi, ils te croient forte.
Il n'y a pas de honte à montrer que l'on est malheureux; c'est normal d'être malheureux. Ce serait dramatique d'être insensible!
Tu as écrit:
"Je ne vais pas chez les psys et autres car je ne veux pas pleurer. Je ne veux pas dire à quel point j'ai mal. Je ne veux pas perdre mes enfants."
Ces phrases m'ont fait mal pour toi. J'y sens un énorme désespoir, un appel au secours, un amour intense pour vos enfants et une peur panique...
Aller chez un psy, c'est tristement courant. On préférerait s'en passer, mais cela peut aider, ne serait-ce que pour parler, exprimer ses angoisses et pleurer toutes les larmes de son coeur et de son corps.
Ce n'est pas une preuve de faiblesse. Je sens aussi ta crainte de te voir enlever tes enfants: aller consulter n'est ni une preuve de folie, ni une preuve d'incompétence vis-à-vis de tes enfants.
Il y a des moments dans la vie où l'on peut avoir besoin, pour se relever, de quelques médicaments, de quelques paroles d'un professionnel de l'écoute.

Voilà, Any, mes premières réactions. J'espère ne pas avoir été trop longue. Tu as le droit de ne pas être d'accord avec moi et de me le dire. De la discussion peut jaillir une petite lueur d'espoir...
Je t'embrasse ainsi que vos petiots. Douces pensées pour Lui qui est à la fois ton Amour et leur Papa.  

_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
ELLIE


Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 639
Féminin

MessagePosté le: Sam 28 Fév - 19:32 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

Any, je suis contente que Vette a pu te répondre si longuement, car moi les paroles me manquent. Ce que j'ai ressenti c'est une énorme crainte de l'avenir, pourquoi dis tu que tu as peur de perdre tes enfants? Est-ce qu'il y a quelquechose qui menace votre foyer?
J'ai perdu mon mari il y a presqu'un an. C'était mon premier et unique amour, je l'ai connu à l'age de 14 ans et j'ai quitté mon pays après mes études pour le rejoindre. Si tu as lu également le message de Fanchon, tu te rends compte qu'ici tu n'es pas la seule, ayant perdu son unique amour.
Je peux te dire aussi sans gène que je consulte un psychiatre une fois par mois, chez lui je peux déposer toutes mes angoisses et mes doutes et cela m'aide beaucoup, mais le forum a pour moi été un vrai bouée de sauvetage et j'espère qu'il le sera pour toi aussi. Tes enfants étaient si petits quand ton homme est décédé, et te battre tous les jours, en plus au chomage, tu n'as peut-être souvent du mettre tes sentiments sur un deuxième plan, rien que pour pouvoir survivre... normal je crois que le chagrin te vient aujourd'hui en pleine figure et que tu as du mal à en faire part autour de toi, puisque depuis le temps, pour les autres cela devrait être une affaire réglée...
N'hésite surtout pas à venir ici et déposer ton chagrin, nous essayons tous et toutes de nous aider comme on peut et c'est un vrai soulagement car bien que virtuel, ce sont des sentiments qui viennent du coeur.

_________________
Est-ce qu'il y quelquechose de plus beau que l'amour? Rien ne fait aussi mal que de le perdre.
Le chagrin ne se console pas, il se distrait.


Revenir en haut
luciole


Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2009
Messages: 139
Localisation: sud-ouest
Féminin

MessagePosté le: Dim 1 Mar - 01:49 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

Any, moi aussi je suis dans la tourmente  de la douleur qui te tord le ventre et moi aussi mon mari est décédé il y aura 1 an le 5 mars et je comprends ce que tu ressents car je partage cette douleur  ; tu vois pour moi aussi le forum a été ma bouée de sauvetage et je te souhaite plus de paix mais tu sais à notre stade on ne peux avancer que jour après jour tout doucement  Vette et Ellie ont raison, parfois l'aide d'un psy est bénéfique et il ne te viendrai pas à l'idée d'avoir peur qu'on t'enlève les enfants lorsque tu consulte un médecin généraliste là c'est pareil au contraire le fait de te faire aider ne peux qu'être bénéfique pour tes enfants , as-tu auprès de toi une personne qui peut t'aider dans les démarches ? pour moi cela a été précieux au début car j'ai passé 6 mois dans le brouillard, complètemetu peux ici trouver nt déconnecté de la vie quotidienne, je faisait parce qu'on me disait de faire , tu peux venir ici  t'exprimer tu sera entendue et écoutée bon courage

Revenir en haut
any974


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2009
Messages: 4
Localisation: macon
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Mar - 12:55 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

bonjour je vous remercie de vos réponses à toutes
en fait je suis tellemnt dispersée dans mes pensées que desfois j'ai du mal à réagir tout de suite
depuis trois ans et demi je passe par des hauts et des bas toute seule sur le plan moral
et le fait que mes enfants me montrent leur manque par des dessins ,des questions , des paroles
j'ai encore plus mal
il faut dire que ce que j'ai enduré non seulement son décès, la perte de mon travail, les mauvaises langues surtout du côté de sa famille qui en fait n'attendaient qu'une chose s'était que je m'enfonce mais je leur ai prouvé que  malgré tout j'essaie de surmonter, je leur ai caché mes faiblesses pour ne pas qu'ils m'atteignent avec des méchancetés du genre le jour de son enterrement
ils viennent me voir en me disant
que j'étais jeune que je referai ma vie certe  mais c'était pas le moment pour entendre ça
ou encore enceinte de mon dernier enfant on a dit que c'était pas lui le père
ils attendaient tous mon accouchement pour voir si   mon fils lui resemblait
ils m'ont tous tourné le dos du jour au lendemain
j'avais besoin de soutien , d'aide de leur part mais ils ont plus préféré m'enfoncer car les gens sont heureux de votre malheur car ils se rassuretnen voyant des gens plus malheureux qu'eux

pour répondre à mon soutien
alors mes parents sont à 13000 km de moi mais on en parle pas je leur dis rien parce que j'ai toujours été habitué à ne pas avoir une communication très famille
mes amis ici ou je suis je n'en ai pas et les seules connaisances que j'ai je ne veux pas leur raconter ma vie je ne veux pas qu'ils sachent je les connais pas je leur raconte en bref
mes enfants ils savent tout de la vie de leur père je ne leur ai rien caché et eux même ont tellement de souvenirs de lui
et quant au décès malheureusement  et pour la raison que je m'en veux c'est que ce fameux jour ils étaient dans la voiture avec moi ils étaient pas sur les leiux mais à deux cents mètres de là
et moi je n'ai pas réfléchi quand j'ai eu cet appel je me suis rendue sur les lieux car pour moi c'était un petit accident  banal un bras cassé ou une jambe je ne m'étais jamais mise en tête que ça pouvait être pire et hélas c'était pas le cas et tout s'est passé rapidement j'ai peu de souvenir de la vieillée mortuaire j'étais tellemnt dans le vague que je ne sais pas . ma fille a gardé en elle le souvenir de son dernier baiser à son père et elle m'a demandé pourquoi papa est dur et tout froid???mon fils le jour du décès de son père avait sa sucette et depuis ce jour là ne la plus jamais reprise...
et oui effectivement VEVETTE tu as tout à fait raison quand tu dis que je prends toute ma souffance  ainsi que la leur sur moi pour leur eviter à eux une souffrance
et non je n'ai pas de référence masculin dans mon entourage non plus .
en ce qui concerne les psys je les évite  enfin de compte surtout pour ne pas ressasser ce passé si douloureux  a me poser des questions à refaire des comebacks sur ce fameux soir
je veux evité les médicaments pour pouvoir rester maitre de moi même et puis je ne préfére avoir aucun médicaments pour ne pas faire de bétises quand  ma dépression est trop forte
alors mon truc c'est de travailler le maximum, faire du sport , et être toujours en activité pour avoir le moins de temps de penser mais desfois c'est plus fort que moi . être insensible je le deviens de plus en plus et je ne sais pas comment faire pour être moins dur
ce matin un ami m'appelle en larmes car sa femme  a accouché ce matin est l'enfant est mort ce matin même  et je n'ai même pas osé l'appelé alors que je sais qu'il s'est retourné vers moi  pour avoir du réconfort mais que puis je lui dire alors que moi même je n'arrive pas à faire mon deuil et si vous saviez comme je me sens cruelle le fait de ne pas pouvoir lui apporté tout mon réconfort et mon soutien et au lieu de ça je suis restée insensible à son désespoir de ce matin.
et avec mes enfants je me rends compte que j'ai du mal a leur donné toute mon affection (je leur en donne mais je trouve que c'est pas assez) avec des calins et des marques d'affections car je joue les deux rôles en même temps le rôle du père et de la mère et c'est très dur de tout faire car je ne peux pas faire la mère souple , gentille et affectueuse et le role de l'autorité ils sont si petits  ma fille  a 8 ans, mon deumieme enfant mon fils a 5 ans et mon dernier va sur ses 3 ans  . mais ils sont pas malheureux j'essaie de tout faire pour que la vie leur soit bonne, et des fois je me demande si je fais bien de les protéger de tout ce qui est la douleur ou si un jour ils me le repprocheront


Revenir en haut
ELLIE


Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 639
Féminin

MessagePosté le: Mer 4 Mar - 19:41 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

Any, tu te crois dure mais tu as tellement, tellement mal au fond de toi que tu crois que ton carapace est devenu ton être. Le malheur de ton ami te remet tellement dans la douleur que tu t'enfuis dans la seule défense que tu connais ( à m'entendre dire là on crois une psy... je ne sais pas si j'ai tort ou raison mais c'est comme ça que je le ressens, alors pardonne moi ). J'espère que ton ami comprendra et le mieux, je pense, est de reprendre contact avec lui, t'exprimer et montrer ce que tu ressens au fond de toi, être à ses côtés, c'est pas grand chose mais déjà beaucoup...
je pense comme toi, le chagrin ne s'oubli pas, il se distrait seulement... toi c'est le sport, moi c'est le travail et les nouvelles amitiés que j'essaie de créer..
Ma belle famille ne m'est pas d'une grande aide non plus, heureusement je ne subi pas leurs critiques (du moins pas ouvertement). J'essaie de rester ouverte, ne voir que le positif, je ne fais de reproches à personne et pour l'instant ça marche, mais je n'ai pas ton recul de plus de 3 ans...
Tout pour te dire que je ne sais pas comment t'aider, juste être là, à ton écoute.

_________________
Est-ce qu'il y quelquechose de plus beau que l'amour? Rien ne fait aussi mal que de le perdre.
Le chagrin ne se console pas, il se distrait.


Revenir en haut
fanchon


Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2008
Messages: 979
Localisation: nice
Féminin

MessagePosté le: Mer 4 Mar - 21:54 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

Moi, comme nous autres sur le forum, je suis là pour te lire, te répondre éventuellement .
Tes enfants ont-ils vus un psycologue, ils sembleraient qu'ils soient dans la souffrance à travers les dessins qu'ils confectionnent.
Moi non plus, je ne suis pas psy, mais peut-être faudrait-il que tu creuses un peu dans ce sens.
pour toi et tes enfants
_________________
je t'aime mon homme pour l'éternité.
Ta petite femme.


Revenir en haut
jo


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2009
Messages: 8
Localisation: france
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Mar - 17:16 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

Salut,

Je me suis reconnue dans ton message. Je ne sais pas ce qui pourrait t'aider à part peut être savoir que tu n'es pas seule (malheureusement).
Moi, ca fera un an bientôt et c'est dur. Des fois, je crois que ca va un peu mieux et paf : un anniversaire (le sien, le mien, ceux de nos filles, celui de sa mort qui approche), un papa qui embrasse sa femme et sa fille le matin en attendant le bus de l'école, n'importe quel fait anodin qui renvoie à la perte....
Et la effectivement, je me rend compte que ca ne va pas mieux du tout. Je continue parce que j'ai des filles comme toi mais au fond je me sens tellement vide...Bientôt, ma grande aura 5 ans et une semaine après c'est le 1er anniversaire du décès de son père...Alors, c'est son anniversaire et j'ai tout prévu mais bon...
J'ai pas envie de voir un psy non plus, ni de prendre des médicaments mais je me demande vraiment combien de temps je vais continuer à avoir aussi mal. Et puis, je crois que c'est normal d'avoir mal après un choc pareil. Comme toi, je n'ai plus de boulot (avec une variante pour moi, licenciée 1 mois avant sa mort). Je suis une formation pour retrouver un job qui puisse coller avec ma nouvelle situation. Mais, il faut reconnaître qu'indépendamment de la douleur, élever seule 2 enfants en bas âge, c'est pas facile...quand en plus on prépare une formation pour un concours, ca devient un challenge, et quelque part, ca évite de trop penser...J'ai un peu peur du moment ou cette formation va s'arrêter (que ce soit un échec ou une réussite d'ailleurs...). J'imagine déjà les recruteurs "vous êtes mariée" "non veuve" et là, le froid qui suit en général ce genre de révélation...En ces temps de crise, je pense que ca doit etre porteur;-) As tu retrouvé un job toi? Parce que moi, avant d'entamer cette formation, c'était pire : plus de vie sociale, plus de contact adulte. Au moins, le boulot, tu es obligé d'y aller de te sortir de ton histoire.
_________________
Jo
"Death leaves a heartache no one can heal, love leaves a memory no one can steal."


Revenir en haut
dandinus


Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2008
Messages: 489
Localisation: essonne (juvisy sur orge) proche aéroport d'orly
Féminin

MessagePosté le: Mer 25 Mar - 23:45 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

je t'embrasse fort
pour le moment je n'ai pas de mots pour te reconforter
je suis juste la a te lire
pour que tu sache que tu n'es pas seule
on est la a te lire
_________________
ne résiste pas à tes envie, profite de la vie


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Vette


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2008
Messages: 2 111
Localisation: 35
Féminin

MessagePosté le: Jeu 2 Avr - 21:28 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

   Chère Any, à toi si courageuse et si tendre, mes douces pensées en ce jour d'anniversaire. Je sais, tu ne dois pas avoir le coeur à faire la fête...

Mais je tiens à te dire que, bien qu'étant loin de chez toi et ne te connaissant que virtuellement, je te prends dans mes bras pour te faire de gros bisous.

En espérant de tout coeur que la vie soit plus clémente pour toi et tes 3 petiots.   

_________________
"Le chagrin est un escalier circulaire." Linda Pastan


Revenir en haut
MSN
fanchon


Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2008
Messages: 979
Localisation: nice
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Avr - 04:51 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

Moi aussi Annie, tout comme Vette, je te souhaite un bon anniversaire.
Tu ne viens pas souvent poster, mais nous sommes là, à ton écoute.
pour toi et tes enfants.
_________________
je t'aime mon homme pour l'éternité.
Ta petite femme.


Revenir en haut
dandinus


Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2008
Messages: 489
Localisation: essonne (juvisy sur orge) proche aéroport d'orly
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Avr - 21:05 (2009)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre Répondre en citant

un peu en retard je te souhaite un bon anniversaire
doux et avec plein d'amour
sandrine
_________________
ne résiste pas à tes envie, profite de la vie


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:46 (2016)    Sujet du message: finalement ça ne va pas du tout, je suis en fait vraiment en détresse avenir , nos projets ,nos enfants tout s'eéffrondre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> Entre nous -> Je ne vais pas bien Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group · Theme and Graphics by Tim Blackman
Traduction par : phpBB-fr.com