Vivre Son Deuil
Forum Independant / soutien aux endeuillés
  Groupes  ·  S’enregistrer ·    Profil  ·  Se connecter pour vérifier ses messages privés  ·   Connexion     

FAQ · Rechercher · Membres


l'enfer vécu de l'intérieur

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> Divers -> Internet et livres et poèmes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
cazeneuve


Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 3
Localisation: St Girons
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Aoû - 14:01 (2012)    Sujet du message: l'enfer vécu de l'intérieur Répondre en citant

Mon analyse fine et impitoyable envers la pédophilie et l’inceste que j’ai supportés à travers ma propre famille, le vécu d’une enfance douloureuse remplie d’humiliations. .La maltraitance de mon époux,  la perte d’un enfant, La mort de son enfant est sûrement l’une des épreuves les plus difficiles à traverser pour un parent. Cet événement, tellement contraire à l’ordre des choses, va bouleverser, parfois pour longtemps, le rapport que chacun entretient avec lui-même, avec ses proches, voire avec le monde dans lequel il vit. Il révèle de façon tellement violente que l’existence est fragile,
limitée… la malchance de toute une vie.
 
 
Mon chemin de croix… Je veux aujourd’hui mettre fin à ce vécu, il faut que je parle de mes bourreaux, je suis un individu et j’existe ! Lisez mon livre que je viens tout juste d’éditer «l’enfer vécu de l’intérieur » édition Praelego disponible sur plusieurs sites et librairies, il peut apporter de l’aide.
 
Oui, bien sûr je suis victime, toutefois malgré tout j’avance…Le temps passe, j’espère toujours qu’il cautérisera mes plaies les plus vives. Je sais aussi que certaines personnes ont-elles aussi leurs propres souffrances et sans doute avec beaucoup de pudeur ne se livre pas, par crainte d’appréhension. Cela n’a jamais été simple pour personne et tant d’autres se taisent, leur douleur reste muette… J’ai passé des nuits blanches à cauchemarder d’avoir perdu mon enfant juste devant mes yeux, de tomber encore et encore plus bas après l’accident de ma fille. J’ai voulu me taire… oui… me taire de ce lourd secret de famille qui m’a perturbé, jusqu’à ma propre dignité qui en a été bafouée. J’ai enfoui dans mes pensées pendant toutes ses années temps de choses, sans rien demander à personne à croire que j’attendais que l’on vienne m’achever. Bien amicalement Chantal
 
 
_________________
l'enfer vécu de l'intérieur


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 1 Aoû - 14:01 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Emmanne


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2011
Messages: 1 703
Localisation: Essonne
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Aoû - 15:38 (2012)    Sujet du message: l'enfer vécu de l'intérieur Répondre en citant

Chantal, merci de cette information, c'est courageux d'écrire ton histoire et cela peut en effet aider d'autres personnes vivant le même enfer.Bien cordialement Anne
_________________
J'aurai aimé tenir ta main un peu plus longtemps....
.......c'est comme ça..........


Revenir en haut
Unita


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mar 2011
Messages: 163
Localisation: Suisse
Féminin

MessagePosté le: Jeu 2 Aoû - 23:11 (2012)    Sujet du message: l'enfer vécu de l'intérieur Répondre en citant

Terrible parcours... je te souhaite beaucoup de courage pour la suite... tu peux être fière d'avoir achevé cet ouvrage, c'est un pas de géant que peu seraient capables de franchir.
_________________
"La grandeur de l'Homme est dans sa décision d'être plus fort que sa condition." - Albert Camus.


Revenir en haut
cazeneuve


Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 3
Localisation: St Girons
Féminin

MessagePosté le: Mar 7 Aoû - 10:35 (2012)    Sujet du message: l'enfer vécu de l'intérieur Répondre en citant

L’amour d’un enfant est plus fort que la mort, la vie continue autrement auprès de l’enfant qui n’est plus…Il continue et continuera toujours à avoir une place très importante dans notre vie, vivant ou mort, il est là en nous.  Cela reste un sujet tabou qui fait parfois peur, car vous avez l’impression que vos proches hésitent votre regard quand vous parlez de votre enfant. On pense généralement que cela n’arrive qu’aux autres, que cela ne peut pas vous arriver et pourtant à n’importe quel moment de son existence une famille peut être frappée par ce qu’on peut concevoir comme le pire des drames. Autant la perte d'un parent est quelque chose que l'on imagine, autant la perte d'un enfant n'est pas envisagée, cela surprend l'entourage, ça fait peur... 
 
  
 
Dans mon manuscrit L'ENFER VECU DE l'INTERIEUR Edition Praelego, je veux démontrer que ces parents qui ont perdu leur enfant peuvent parvenir à se reconstruire après le chaos que représente le décès de celui-ci. Les premières choses qui nous viennent a l’esprit sont très simples et tellement cruelles, car nous prenons conscience que nous ne pourrons plus le serrer dans nos bras, plus sécher ses pleurs, discuter avec lui après un chagrin d’amour, ne plus voir son sourire, non, juste ses photos resteront et plus jamais vous n’aurez l’occasion de rouspéter sur lui pour qu’il range sa chambre… 
 
« On ne se remet jamais de la mort de son enfant », cette phrase, que j’ai entendue des milliers de fois, cette phrase assassine. Cela fait douze ans qu’Allan est mort et, depuis plus d’un an, je peux dire que j’ai le sentiment d’être apaisée, j’avance, je commence de plus en plus à trouver la paix, même si chaque jour je pense à lui, je sais que de toute façon je n’aurais rien pu faire pour le sauver. J’endosse mon impuissance, tout comme je supporte que certaines choses soient irréversibles, c’est un défi pour celui qui endure ce calvaire de séparation et ce défi il faut le surmonter, et c’est un pas-de-géant vers l’apaisement. Il faut regarder sa douleur en face et elle s’atténuera pour ôter ce désordre intérieur qui est en nous et qui nous déchire. Pour autant cela ne signifie pas qu’il faut se couper des autres et ne plus parler de notre enfant décédé, car beaucoup de personnes qui ont perdu un être cher se replient sur eux-mêmes, par peur d’embarrasser. J’ai été très tôt consciente de ce piège du silence et je me suis promis de l’éviter. La plupart des gens qui nous entourent ne se rendent pas compte du sentiment de solitude dans lequel on se trouve, ils pensent tous que le fait de parler de notre enfant risque de raviver la douleur en nous, alors qu’au contraire nous n’attendons que cela, qu’on nous parle de lui, qu’on prononce son prénom… Beaucoup de gens ne savent pas poser des mots sur des émotions.... Les gens ont peur ....s'ils n'osent pas, ce qu’ils ne savent pas c’est que tout simplement cela fait du bien de pleurer avec les gens que nous choisissons, les personnes que nous aimons. 

_________________
l'enfer vécu de l'intérieur


Revenir en haut
cazeneuve


Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 3
Localisation: St Girons
Féminin

MessagePosté le: Ven 23 Nov - 11:32 (2012)    Sujet du message: l'enfer vécu de l'intérieur Répondre en citant

Je n’aie pas eu de chance… mon manuscrit est sorti fin juin 2012 et en août j’apprends la liquidation judiciaire de mon ancien éditeur, franchement je me suis 
retrouvée médusée !!! Comment prendre de nouveaux auteurs si la société est déjà en sommeil ? Par Bonheur j’ai des relations, je me suis retrouvée avec une liste 
trouvée via le net ou effectivement on vous propose d’éditer nos manuscrits. Mais attention, il y a des filous ! En effet, je me suis retrouvée avec une dizaine de 
propositions de contrat, toutes les unes plus alléchantes que les autres…. Cependant, comment faire le bon choix ? J’ai pris des informations et à ma grande 
surprise plus de la moitié était à mettre à la corbeille. La seule société digne de confiance, responsable, et qualifiée dans ce domaine reste 7 Ecrit avec qui je viens
de signer un contrat. . Aujourd’hui, je suis enthousiasmée à travailler avec ceux qui font profession de publier mon manuscrit « L’enfer vécu de l’intérieur ». J’ai 
également eu une personne qui s’est employée à la correction qui se nomme Brigitte, et le travail a été raffiné, beaucoup de talent… Ma malchance m’a fait connaître 
de vraies professionnelles de l’édition, disponibles, et j’avoue que cela est très agréable d’avoir un interlocuteur qui vous répond. L’équipe est toujours présente pour 
réagir à mes questions et là aussi je ne me sens plus seule, je me sens en conclusion épauler. Tout le groupe de 7 Ecrit s’affaire pour réaliser un livre à succès de
mon manuscrit … Je suis tellement satisfaite, que je viens de leur confier mon deuxième manuscrit qui s’intitule « Justice, injustice – Pour ou contre la peine de mort ? 
». 


Biographie : Chantal CAZENEUVE


 
Son vécu l’a poussée à écrire, comme si ses souffrances devaient enfin sortir dans un éclaboussement persistant, après avoir été étouffé depuis si longtemps. Dire la réalité, dire la juste vérité, dont l’inhérence ne peut que couvrir un bain de boue puant qu’il faut vider et nettoyer, rempli de rabaissements, de prosternations, de malveillances, d’humiliations. 
Comme si ses souffrances devaient enfin jaillir d’un magma nauséabond sans fin. 
Faire surgir la juste vérité afin d’expurger définitivement le torrent de boue dans lequel s’entrechoquaient tant de rabaissements, de prosternations, de malveillances, et d’humiliations de toutes sortes. Tout dévoiler, dans un défoulement nécessaire à sa survie…. 
Dire tout, oui, tout dire dans une impulsion exaltée à la recherche d’un défoulement. Elle pense avoir l’impression d’avoir vécu dix vies dans une, ses propos évoquent un roman réaliste et non une fiction à multiples facettes, analysant de nombreux aspects psychologiques, sociaux et personnels. Son témoignage reste troublant, comment a-t-elle réussi à faire sortir tout ce mal qui vivait en elle ? 
  
  http://7ecrit.com/chantal-cazeneuve-8341.html
_________________
l'enfer vécu de l'intérieur


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:49 (2016)    Sujet du message: l'enfer vécu de l'intérieur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vivre Son Deuil Index du Forum -> Divers -> Internet et livres et poèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group · Theme and Graphics by Tim Blackman
Traduction par : phpBB-fr.com